2 min de lecture Congé parental

Congé de deuil d'un enfant : "Il y a eu un énorme mea culpa," selon SOS Préma

INVITÉE RTL - Charlotte Bouvard, fondatrice de SOS Préma était présente mardi 4 février à la réunion de rattrapage organisée par la ministre du Travail, vivement critiquée pour avoir rejeté l'allongement de la durée du congé de deuil.

Calvi-245x300 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Congé de deuil d'un enfant : "Il y a eu un énorme mea culpa," selon SOS Préma Crédit Image : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Sarah Belien
Sarah Belien
Journaliste RTL

Muriel Pénicaud promet un plan d'action global pour les parents endeuillés. La ministre du Travail est en pleine opération de rattrapage après le couac autour de l'allongement de la durée du congé pour le deuil d'un enfant. Mardi 4 février, la ministre a reçu les associations dont SOS Préma, qui vient en aide aux parents d'enfants nés prématurés et qui connaissent le deuil.

Charlotte Bouvard, fondatrice de SOS Préma, venant en aide, était présente à cette réunion et rapporte les mots de Muriel Pénicaud. "Il y a eu un énorme mea culpa, en tout cas dans l'attitude, parce que je pense que ce couac politique l'a vraiment dépassée," relate Charlotte Bouvard. "Beaucoup de compassion, beaucoup de compréhension, beaucoup d'écoute, c'était une réunion très calme."

Le gouvernement était en posture délicate suite au rejet de la proposition de loi visant à faire passer de 5 à 12 jours les congés accordés aux parents en cas de décès de leur enfant. Finalement pour la fondatrice de SOS Préma, "cela nous permet nous d'avoir une fenêtre de tir pour parler d'un sujet grave, qui concerne beaucoup de personnes qui sont très oubliées," déclare-t-elle.

Le deuil d'un enfant, un sujet tabou

"Quand on parle d'enfants qui perdent leurs parents, on parle d'enfants orphelins. Mais il n'y pas de mot pour les parents, parce qu'on ne peut pas nommer l'indicible," affirme Charlotte Bouvard. Entre eux, les parents ayant perdu un enfants s'appellent les "paranges", en référence à leur ange parti trop tôt.

À lire aussi
L'Assemblée nationale en mars 2020 assemblée nationale
Deuil d'un enfant : le Parlement donne son feu vert pour le congé de 15 jours

"Le problème de ces parents-là c'est que (...) c'est pas dans l'ordre des choses de donner la vie" et de connaitre la mort ensuite, "c'est absolument dramatique," fait savoir la fondatrice. "Et ce qui est absolument terrible, c'est que ces 5 jours qui existaient avant, servaient à s'occuper des funérailles (...), cette claque administrative," dénonce-t-elle.

Cet allongement de la durée est donc évident pour Charlotte Bouvard, pour qui 12 jours "ce n'est même pas assez." Sur le sujet, Muriel Pénicaud tente en ce moment même de se rattraper. Ce mercredi 5 février, la ministre reçoit les syndicats et le patronat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Congé parental Deuil Enfants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants