2 min de lecture Coronavirus

Confinement : pourquoi la France ne fait-elle pas comme la Suède ?

FACT CHECKING - Sur les réseaux sociaux, les "anti-confinement" prennent l'exemple de la Suède et celui de l'Argentine pour tenter de prouver que la mesure ne sert à rien.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Confinement : pourquoi la France ne fait pas comme la Suède ? Crédit Image : Jonathan NACKSTRAND / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Maeliss Innocenti

Il fallait s'en douter. Depuis l'annonce d'Emmanuel Macron, les "anti-confinement" s'en donnent à cœur joie sur les réseaux sociaux et ils ont des arguments… "Regardez en Suède, ils n'ont pas confiné la population et ils ont de bons résultats" ou encore "regardez en Argentine, ils sont confinés depuis sept mois et le nombre de décès augmente". Qu'en est-il vraiment ?

En Suède, il n'y a pas de masque, pas de confinement et moins de décès. Le royaume scandinave a surpris tout le monde en mars dernier en ne confinant pas comme le reste de l'Europe. Choisissant la vie normale avec un virus… qui tue aussi. 5.918 personnes sont mortes du coronavirus. 5.915 face à 35.541 décès en France, il y a de quoi rendre humble et nous interroger.

Mais quand on compte le nombre de décès, il faut toujours ramener ça au nombre d'habitants. En Suède, il y a 10,23 millions d'habitants. En France, nous sommes 66,99 millions. Depuis le début de l'épidémie, quand on rapporte la mortalité au nombre d'habitants, on se rend compte que cela représente 50 morts pour 100.000 habitants en France, et 60 morts en Suède. Moins d'habitants donc une mortalité plus intense. Voilà pourquoi la Suède se retrouve parmi les pays les plus touchés d'Europe.

Les boîtes de nuit ouvertes en Suède

Malgré un rebond de l'épidémie, la Suède continue sa stratégie de non-confinement mais ajuste, notamment dans le sud du pays, les habitants sont désormais invités à éviter les contacts, les transports publics et les lieux clos. Les boîtes de nuit sont ouvertes, mais les clients sont invités à rester assis et à ne pas se mélanger.

À lire aussi
Des randonneurs en raquettes (illustration) ski
4 activités à faire à la montagne cet hiver, sans remontées mécaniques

Et puis il y a le contre-exemple de l'Argentine, qui a le plus long confinement du monde. Sept mois. Sept mois de dures restrictions et une courbe de décès qui flambe : 29.730 morts depuis le début de l'épidémie.

Situation compliquée en Argentine

L'Argentine a confiné très tôt au printemps, d'abord d'une manière généralisée, puis régionalement. En avril, certaines provinces connaissaient un assouplissement dans des petites villes ou zones rurales. La capitale Buenos Aires et les agglomérations de plus de 500.000 habitants restaient frappées par un nombre d'interdictions plus important.

L'épidémie baissait quelque part et reprenait ailleurs. Impossible de généraliser des résultats. De plus, l'Argentine déjà en pleine crise économique, n'a pas les mêmes moyens pour tester massivement, pour faire de la prévention. Un habitant sur dix vit dans un quartier précaire. Sans mesure d'accompagnement, le déconfinement est inefficace.

60.000 morts évités en France grâce au confinement

Selon une étude, en France, 60.000 morts ont pu être évités grâce au premier confinement. Sans ça, les services de réanimation auraient subi un engorgement massif à cause des quelque 670.000 patients qui auraient nécessité une hospitalisation, dont 140.000 graves. Oui, un confinement c'est violent, mais aussi sans pitié pour le virus.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Coronavirus France Confinement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants