1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Comment éviter les erreurs de négation avec "jamais" et "toujours" ?
2 min de lecture

Comment éviter les erreurs de négation avec "jamais" et "toujours" ?

Il arrive qu’un mot signifie bien plus qu’on ne pense… et parfois même l’inverse de ce que l’on croit, nous révèle Muriel Gilbert. "Jamais", par exemple.

Un dictionnaire
Un dictionnaire
Crédit : Pixnio/pics_pd
Comment éviter les erreurs de négation avec "jamais" et "toujours" ?
03:18
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert
Animateur

Jamais est un adverbe si utilisé qu’on s’en sert à tire-larigot, sans y penser. Pourtant, c’est un mot aussi subtil que surprenant et qui cache des pièges qui font pas mal de victimes. Tenez, j’ai corrigé il y a peu dans Le Monde cette phrase : "C’est la personne la plus âgée que je n’ai jamais invitée à prendre un verre".

Qu'est-ce que ça veut dire ? On se demande si finalement l’auteur a invité cette personne à prendre un verre ou non. Ce qu’il voulait dire, et j’ai corrigé sa phrase ainsi, c’est : "C’est la personne la plus âgée que j’aie jamais invitée à prendre un verre" (J’AIE, subjonctif). Et sans négation.

De même, ma copine Sylvie m’appelle cette semaine pour me demander mon avis sur la phrase : "C’est le plus bel enfant qu’elle n’ait jamais vu". Même punition, même motif. La négation est en trop. On dit "C’est le plus bel enfant qu’elle ait jamais vu". (AIT subjonctif) Pourquoi ? A cause d’une des subtilités du mot jamais : ici, jamais ne veut pas dire jamais. 


Ça me rappelle aussi une question de Manuel, sur , qui me demande si parfois on ne devrait pas remplacer jamais par toujours. Quelque part, il a raison : parfois, jamais est synonyme de toujours.

"Jamais" peut induire en erreur

À lire aussi

Comment "jamais" peut-il vouloir dire "toujours" ? C’est son opposé, me direz-vous ! Et pourtant, ça arrive. Le mot jamais est le résultat, nous explique le Dictionnaire historique de la langue française, de la soudure au XIIIe siècle de deux anciens adverbes : ja d’une part et mais d’autre part. Ja voulait dire "déjà", et mais voulait dire "plus". Donc "jamais", c’était "déjà plus".

Jamais, c’est vrai, a priori, on a l’impression que c’est négatif. "Ne remets plus jamais les pieds ici !" : on comprend bien que ce n’est pas une invitation. "Je n’ai jamais mangé de chocolat", c’est aussi très clair, même si c’est surprenant.

Mais, dans ces deux phrases, jamais est employé avec la négation ne (ne remets plus les pieds ici, je n’ai jamais). Or, si vous ouvrez votre Petit Robert, par exemple, vous verrez que le premier sens de jamais est un sens positif. Et Larousse.fr nous donne ces exemples de "jamais positifs" : "l’avez-vous jamais entendu chanter ? ; si jamais vous repassez par ici (= un jour)  ; elle est plus déterminée que jamais (= plus qu’à tout autre moment auparavant)."

Quand "jamais" veut dire "toujours"

C’est un peu comme les exemples que je donnais au début : "la plus vieille que j’aie jamais invitée à boire un verre", "le plus bel enfant qu’elle ait jamais vu" … "Sans négation, jamais indique un temps quelconque, dans le passé ou dans le futur", explique le dictionnaire en ligne.

Bref, sans négation, jamais veut souvent dire un jour… et même parfois, comme je le disais, il veut dire toujours : quand on dit "à jamais" ou "à tout jamais" ("Elle a décidé de tout quitter à jamais", "Il a disparu à jamais"), c’est une manière un peu littéraire de dire "pour toujours" ! Donc, eh oui, aussi surprenant que cela puisse paraître, jamais veut parfois dire toujours !

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/