1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Des soucis pécuniers… ou pécuniaires ? Que faut-il dire et écrire ?
2 min de lecture

Des soucis pécuniers… ou pécuniaires ? Que faut-il dire et écrire ?

La frénésie de Noël, si l’on n’y prend garde, peut être à l’origine de soucis financiers… Mais peuvent-ils être pécuniers ?

Que révèle notre rapport à l'argent ?
Que révèle notre rapport à l'argent ?
Des soucis pécuniers... ou pécuniaires ? Que faut-il dire et écrire ?
02:54
Un bonbon sur la langue du 19 décembre 2020
03:02
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert
Animateur

L’argent circule pas mal, pendant la période des fêtes. Les grands se ruinent un peu, les petits remplissent leur tirelire – les vases communicants, quoi. Mais celui qui m’a donné envie de vous parler argent, ce samedi, c’est Guy, un auditeur de RTL Matin Week-end qui m’écrit de Manosque. Guy a relevé une erreur répétée à plusieurs reprises dans un ouvrage qu’il a pourtant trouvé passionnant : Les Yeux noirs, de Dominique Bona. L’écrivaine et académicienne y évoque un homme "libéré des soucis pécuniers".

Et ? Et… "pécunier" n’existe pas, c’est ce que l’on appelle un "barbarisme". L’adjectif, c’est pécuniaire, au masculin comme au féminin ("un souci pécuniaire", "une inquiétude pécuniaire").

En fait, on confond pécuniaire avec ces adjectifs, nombreux également, qui se terminent en "er" au masculin et "ère" au féminin, comme "premier/première", ou pour rester dans les histoires d’argent "financier/financière".

Une faute assez fréquente

Il y a pourtant quantité d’autres adjectifs comme pécuniaire, en A.I.R.E : sanitaire, spectaculaire, salutaire, grabataire, universitaire… c’est sans fin. Tous identiques au masculin et au féminin, qui ne semblent poser de problème à personne (il y a tout de même pénitentiaire qui souffre parfois de la même confusion que pécuniaire).

À lire aussi

Mais pécuniaire est plus utilisé, c’est sans doute pourquoi je relève aussi souvent cette erreur. Je l’ai même entendue récemment sur RTL dans la bouche de la ministre de l’industrie, Agnès Pannier-Runacher – comme quoi il n’y a pas que les Immortels qui se prennent les pieds dans le tapis… il y a aussi les ministres… et tous les autres !

Le mot pécuniaire signifie "qui concerne l'argent", explique Larousse.fr. Il vient du latin pecunia, "argent" ; lui-même issu de pecus, celui du "vulgum pecus", le "troupeau", qui symbolisait la richesse dans l’ancienne Rome. Plus votre troupeau était important, plus vous étiez fortuné… et moins vous aviez de soucis pécuniaires !

Et pour finir, question subsidiaire de Guy : il me demande s’il est normal que l’on puisse trouver une telle faute "dans un ouvrage écrit par une écrivaine", qui plus est "agrégée de lettres modernes et élue à l’Académie française". Eh bien, je suis au regret de vous annoncer, cher Guy, que les plus grands écrivains, les plus grands journalistes, et même les académiciens de toutes dimensions font des fautes. Et d’ailleurs, heureusement, sinon que deviendraient les correcteurs, comme moi ?

Vous me direz, en l’occurrence, le correcteur a laissé passer cette erreur. C’est vrai. S’il y a eu un correcteur, car de plus en plus d’éditeurs décident de faire l’économie de cette étape. Mais… je peux vous faire une confidence, juste entre nous ? Eh bien, comme il existe de mauvais médecins, de mauvais garagistes ou de mauvais journalistes, eh oui, il existe de mauvais correcteurs. Sans compter que même les meilleurs sont humains… et laissent parfois échapper une coquille ou deux ! Et voilà, la perfection orthographique n’est pas de ce monde, malheureusement.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/