2 min de lecture Société

Catholicisme : obésité, dépression, alcool... Les évêques de France auscultent les prêtres

Une étude de la Conférence des évêques de France fait un bilan de santé des presbyteriums français. Si la plupart des prêtres sont en "bonne santé", une part non négligeable souffrent.

Un homme prie dans une église (illustration)
Un homme prie dans une église (illustration) Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
signature paul turban
Paul Turban et AFP

C'est une enquête historique, une première en France. De février à juin 2020, une étude a été menée par l'Union Saint Martin à la demande de la Conférence des évêques de France (CEF) pour faire un bilan de santé des prêtres diocésains de France. Si la majorité des 2.656 prêtres (sur 6.313) étaient en "bonne santé", cette étude relève que nombre de prêtres présentent des problèmes physiques ou psychologiques.

Selon le compte-rendu de la CEF, "les répondants sont plus jeunes que la population-cible". "93% des prêtres se disent être en bonne santé", a souligné l'évêque de Mende, Monseigneur Benoît Bertrand, lors d'une présentation à la presse. 

On note toutefois "une prévalence accrue de problèmes de santé chroniques ou durables, (...) à partir de 35 ans". 45 % des répondants ont eu au moins deux problèmes de santé au cours des 12 derniers mois, principalement des douleurs chroniques du dos et de l'hypertension artérielle.

Toujours sur la santé physique des prêtres, 43 % des répondants sont en surpoids, et 20 % en situation d'obésité, soit au total plus de 6 prêtres sur dix concernés. 

2 % des prêtres en burn out

À lire aussi
Une classe de collège (illustration) éducation nationale
Lyon : un parent d'élève accuse un prof d'islamophobie, une enquête menée

Si seuls 12 % sont fumeurs, deux prêtres sur cinq présentent un "mésusage de l'alcool" (c'est-à-dire une consommation située entre une consommation "sans risque" et la dépendance). Ce dernier nombre correspond à la moyenne de la consommation de la population française des hommes de plus de 15 ans, "ce n'est donc pas un problème spécifique (aux prêtres, ndlr), mais c'est un point de vigilance", a souligné Monseigneur Bertrand. 

En outre, l'étude conclut à "une prévalence de fatigue mentale, psychologique, de syndromes dépressifs". "Deux prêtres sur dix présentent ces signes de fatigue psychologique, a expliqué l'évêque de Mende. Et plus le prêtre vit seul, plus il est en milieu hyper rural et moins il a d'aide ménagère, et plus il peut présenter ces symptômes". 2 % des prêtres sont en situation de burn out

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Religions Catholiques
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants