2 min de lecture Pape François

Coronavirus : le pape François s'en prend aux anti-masques dans un livre

VU DANS LA PRESSE - Dans son nouveau livre, le Pape dénonce les manifestations anti-masques : il a déploré que les contestataires restent "coincés dans leur petit monde d'intérêts".

Le Pape François lors d'une messe pendant les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ), le 22 novembre 2020 à la basilique Saint-Pierre au Vatican.
Le Pape François lors d'une messe pendant les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ), le 22 novembre 2020 à la basilique Saint-Pierre au Vatican. Crédit : Vincenzo PINTO / POOL / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Le pape François n’a pas mâché ses mots en évoquant ceux qui s’opposent aux restrictions sanitaires liées à l’épidémie de coronavirus. Il a estimé que les manifestations qui vont dans ce sens ne représentent pas une "indignation saine", comme celle observée dans les rassemblements contre le racisme après la mort de George Floyd. Le pontife a ainsi dénoncé ceux qui prétendent que le port du masque "est une imposition injustifiée", rapporte The Guardian.

"Certains groupes ont protesté, refusant de garder leurs distances, ou de suivre les restrictions de voyage, comme si les mesures que les gouvernements doivent imposer pour le bien de leur peuple constituaient une sorte d'agression politique contre l'autonomie ou la liberté personnelle", a-t-il déclaré dans un nouveau livre intitulé Let Us Dream : A Path to a Better Future (Simon & Schuster).

"Vous ne trouverez jamais de telles personnes protestant contre la mort de George Floyd, ou se joignant à une manifestation parce qu'il y a des bidonvilles où les enfants manquent d'eau ou d'éducation, ou parce qu'il y a des familles entières qui ont perdu leurs revenus", a-t-il ajouté. "Sur de telles questions, ils ne protestaient jamais : ils sont incapables de sortir de leur petit monde d’intérêts", a déploré le Saint-Père.

Les gouvernements ont travaillé dur pour donner la priorité au bien-être de leur peuple

Le Pape dans son livre Let Us Dream : A Path to a Better Future (Simon & Schuster).
Partager la citation

Le Pape a dédié une large partie de son ouvrage à la crise du coronavirus et à ses répercussions sur la société. Il juge ainsi que la majorité des États ont travaillé dur pour "protéger" les populations. "À quelques exceptions près, les gouvernements ont fait de gros efforts pour donner la priorité au bien-être de leur peuple, agissant de manière décisive pour protéger la santé et sauver des vies", a-t-il écrit. Il a toutefois reconnu que certains États ont favorisé les enjeux économiques au détriment de la santé publique, déplorant que ces derniers aient "hypothéqué leur peuple". 

À lire aussi
religions
Le pape François officialise l'ouverture de certaines fonctions aux femmes

Le livre revient également sur la mort de George Floyd et la vague de manifestations contre le racisme qui a déferlé aux États-Unis et dans le monde : le Saint-Père a salué les rassemblements "pour protester", portés "par une saine indignation". Il a cependant mis en garde contre la destruction de statues historiques : "Un peuple libre est un peuple qui se souvient, un peuple qui est capable de s'approprier son histoire pour en tirer les meilleures leçons", estime le pontife. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pape François Vatican Religions
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants