2 min de lecture Viande de porc

Allemagne : le broyage des poussins mâles sera interdit à partir de 2022

"Nous sommes les premiers au monde à prendre des mesures aussi claires", s'est félicitée la ministre de l'Agriculture Julia Klöckner.

Des poussins (Illustration).
Des poussins (Illustration). Crédit : KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault et AFP

L'Allemagne interdit l'abattage des poussins mâles dans les élevages de poules pondeuses à partir de 2022. Le projet de loi a été approuvé ce mercredi 20 janvier par le gouvernement allemand, qui s'impose comme en pionnier sur cette question.

"Nous sommes les premiers au monde à prendre des mesures aussi claires", s'est félicitée la ministre allemande de l'Agriculture Julia Klöckner, évoquant la fin d'une "pratique contraire à l'éthique" ainsi qu'"une avancée significative pour le bien-être des animaux". Sa loi devra toutefois être validée par le Parlement dans les prochaines semaines.

Chaque année, ce sont environ 45 millions de poussins mâles qui sont systématiquement tués peu de temps après leur éclosions en Allemagne. En effet, du fait qu'ils ne pondent pas d'œufs et qu'ils soient moins gros donc moins fournis en viande, ils sont jugés pas suffisamment rentables. 
Cette méthode est critiquée depuis de nombreuses années par les défenseurs des droits des animaux. Ainsi, le projet de loi prévoit la mise en place de sexage généralisé des œufs, permettant ainsi de détruire les mâles avant leur éclosion. 

Objectif : déterminer le sexe de l'embryon le plus tôt possible

Pour l'heure, le sexe de l'embryon est connu entre le 9e et le 14e jour d'incubation, sur 21. Ainsi, la nouvelle loi va soutenir les techniques innovantes dans le but de pouvoir déterminer le sexe avant le 6e jour d'incubation, dès 2024, afin "d'améliorer davantage le bien-être des animaux".

À lire aussi
licenciement
Ford : les anciens salariés de Blanquefort en colère contre le géant américain

"J'attends du secteur qu'il donne suite à ces annonces par des actions concrètes et qu'il modifie sa gamme de produits en conséquence", a déclaré la ministre. En juin 2019, la plus haute juridiction administrative allemande avait laissé un délai à la filière avicole, affirmant qu'elle pouvait continuer d'éliminer par millions les poussins mâles jusqu'à l'avènement de méthodes permettant le sexage dans l'oeuf à grande échelle.

Début 2020, Mme Klöckner et son homologue français de l'époque Didier Guillaume avaient tous deux affirmé leur volonté de mettre fin à cette pratique dans leur pays respectif, d'ici fin 2021. Toutefois, la Fédération allemande des volailles (ZDG) a déploré que la fin de cette méthode entraîne "d'immenses désavantages concurrentiels au sein de l'UE pour l'industrie avicole nationale" et que la loi "n'apporte qu'une solution partielle au problème".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Viande de porc Agriculture Animaux
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants