1 min de lecture Recyclage

Obsèques : les métaux récupérés sont des "déchets", se défend un professionnel

INVITÉ RTL - Richard Féret, directeur général délégué de la confédération des professionnels du funéraire et de la marbrerie réagit à l'enquête de "60 millions de consommateurs" qui met en lumière les pratiques de certains crématoriums.

RTL Midi -  Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
"Business" de la mort Crédit Image : AFP / JEFF PACHOUD | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière et Éric Vagnier

Un recyclage particulièrement morbide. Selon l'association 60 millions de consommateurs, certains crématoriums récupèrent les dents en or et les métaux précieux sur les corps des défunts. L'argent collecté est parfois versé à des fonds de solidarité pour aider les familles dans le besoin à payer les obsèques de leurs proches, mais la plupart du temps il finit dans les poches des crématoriums

Un système loin d'être généralisé selon Richard Féret, directeur général délégué de la confédération des professionnels du funéraire et de la marbrerie. Après crémation, "il peut dans certains cas subsister des éléments métalliques - précieux ou non - et qui sont considérés en accord avec le code de l'environnement comme des déchets", reconnaît-il. Et parmi ces "déchets", "les amalgames dentaires en or ne sont plus pratiqués depuis des décennies".

Il cite les exemples de deux leaders du milieu, OGF et Funécap, qui ont chacun une fondation. "Ces deux fondations ont la charge de la valorisation de ces 'déchets' et l'argent ne transite jamais par les crématoriums et les fonds sont remis à des associations caritatives. Cela concerne quelques milliers d'euros par an". Tout en reconnaissant les difficultés que cela entraînerait, Richard Féret se dit néanmoins favorable à ce que l'on remette ces reliquats aux familles des défunts.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Recyclage Mort Obsèques
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants