2 min de lecture Renault

La Renault ZOE dépasse la Tesla Model 3 sur le marché des voitures électriques

Renault vient de détrôner son concurrent Tesla sur le podium des voitures électriques les plus vendues en Europe. Avec 4.000 immatriculations au mois d'avril, la petite ZOE est passée devant la Tesla Model 3.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Voiture électrique : la Renault ZOE dépasse la Tesla Model 3 Crédit Image : JACQUES DEMARTHON / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau édité par Cassandre Jeannin

Renault se réjouit ce mardi 21 mai suite à la publication du palmarès d’avril. Le constructeur français vient de détrôner la star Tesla sur le podium des voitures électriques les plus vendues en Europe. Tout indique que la ZOE vient de dépasser la Tesla Model 3 mais aussi la BMW.

La petite compacte française a enregistré 4.000 immatriculations dans les 27 pays de l'Union européenne au mois d'avril 2019. Il y a deux explications à cette belle performance. La première, c'est l'intérêt marqué en France et en Allemagne et un peu en Italie. La seconde, c'est l'effondrement de l'Américain Tesla qui était pourtant parti en flèche au début de l'année. Il semble qu'une fois toutes les commandes initiales satisfaites, l'engouement est en train de s'essouffler. 

Pour autant, les ventes de voitures à moteur électrique sont plus proches aujourd'hui du point d'eau dans le Sahara que des grands lacs américains. Elles n'ont représenté l'an dernier que 2 % des ventes totales d'automobiles en Europe. La transition n'est donc pas au rendez-vous. C'est pas faute de mesures coercitives car la réglementation sur le rejet de CO2 est de plus en plus rigoureuse mais c'est pour des raisons financières. Ces voitures coûtent très cher à l'achat, même en tenant compte des aides d'État. 

Pourquoi les Européens boudent l'électrique ?

C'est prioritairement une question de coût, même si pour un public grand rouleur les problèmes d'autonomie et d'installation des chargeurs disponibles sont des facteurs importants. L'association des constructeurs européens d'automobiles est très clair sur ce chapitre financier : dans les pays où la richesse moyenne par habitant est inférieur à 29.000 euros dans l'année, ce qui représente la moitié de l'Europe, la voiture électrique n'existe quasiment pas. 

À lire aussi
Thierry Bolloré Carlos Ghosn
Renault se sépare de son directeur général Thierry Bolloré pour clore l'ère Ghosn

La France, au milieu du peloton, commence à s'y mettre mais à petits pas. Il y a à peine 30.000 véhicules électriques sur notre territoire, ce qui représente que 1,5 % du total des ventes des concessions pour 2018 dans l'Hexagone. Même avec une prime d'État c'est toujours le montant de l'étiquette qui reste le facteur principal. Donc la bascule vers l'électrique restera conditionnée à une forte baisse des prix. 

Les Plus

Pour la première fois depuis 10 ans, les taux des impôts locaux vont baisser. Ce qui s'explique par l'approche des élections municipales. Mais de leur côté, les départements veulent une hausse des frais dits de notaires. 

Ford va supprimer 7.000 postes à travers le monde. 

Ryanair voit ses bénéfices reculer de 29 % en un an. 

La Note

15/20 au gouvernement néerlandais qui vient d'émettre la première obligation verte notée AAA. Les 6 milliards qui seront récoltées financeront l'adaptation climatique de ce pays qui est extrêmement soucieux de problèmes d'environnement, notamment de la montée des eaux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Renault Voiture électrique Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants