2 min de lecture Entreprises

Comment Intersport tente de faire face à Decathlon

Le marché du sport évolue entre deux tendances : le matériel sportif et les vêtements sportswear de grandes marques. Le secteur représente 1.200 milliards de dollars à échelle mondiale.

L'Eco and You - Martial You L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Comment Intersport tente de faire face à Decathlon Crédit Image : Philippe HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Nicolas Scheffer

Le groupe Intersport lorgne sur son concurrent Go Sport pour faire le poids face à Decathlon. Un pari compliqué : c'est un marathon et même une course sur un secteur à la taille critique. 

Decathlon a bâti son empire avec un chiffre d'affaires en hausse de 3% en 2019, plus de 12 milliards de dollars à échelle internationale. L'enseigne a développé ses marques propres qui permettent un excellent rapport qualité prix. Ses concurrents sont obligés de se positionner sur la vente de vêtements sportswear

Le marché des magasins de sport est en train de se diviser en deux. Quand on va chez Decathlon, on est un sportif et on vient pour pratiquer son sport. Mais chez Intersport, on y va pour acheter une marque et porter un maillot ou une paire de chaussures pour tous les jours. Les grandes marques représentent 80% de ses ventes. Conséquence, Intersport vend aussi 35% à 40% de sa marchandise en promotion. 

En 2010, Decathlon avait voulu limiter à 20% la présence de ces grandes marques en rayon. Son chiffre d'affaires avait chuté de 5%. Le marché des équipements de sport évolue entre des équipements très techniques et des vêtements très mode pour le sportswear. Les géants du luxe, Kering, Ballenciaga, Prada commencent à s'intéresser à cette clientèle. 

Une ligne d'arrivée : Paris 2024

À lire aussi
Coronavirus : certaines entreprises font signer des décharges illégales à leurs salariés. employeur
Coronavirus : des entreprises font signer des décharges illégales à leurs salariés

Go sport dans tout ça est au milieu de ces deux marchés. Il appartient au groupe Casino qui doit se séparer d'un certain nombre de marques pour rééquilibrer sa trésorerie. Il a déjà commencé à se désengager du sport en revendant sa marque Courir l'année dernière. 

Le duel entre Intersport et Decathlon a une ligne d'arrivée : Paris 2024. Cela va être un formidable booster pour ce secteur du sport qui représente 1.200 milliards de dollars à échelle mondiale. 

Lors de la Coupe du monde de 2018, Decathlon avait raté son année, alors qu'Intersport s'en état très bien sorti notamment parce que Decathlon avait choisi de réduire les grandes marques en rayons.

Les plus : bientôt des scooter dans les voies de bus ?

Cityscoot publie une étude selon laquelle si les deux roues motorisées empruntaient les voies de bus dans la capitale, cela n'aurait pas beaucoup d'impact sur la saturation des couloirs. La marque de scooter en libre service propose de le tester dans sept lieux à Paris.

La note : 9/20 au tourisme américain

La politique de Donald Trump se ressent dans les chiffres du tourisme. En cinq ans, le pays n'accueille plus que 11% de touristes internationaux contre 13,7%, il y a 5 ans. Les nationalités qui ont le plus boudé les États-Unis sont les Mexicains et les Chinois. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Entreprises Économie Sport
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants