2 min de lecture Économie

L'emploi va globalement mieux sur tous les fronts

Quantitativement et qualitativement, l'emploi se porte de mieux en mieux en France.

L'Eco and You - Martial You L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Emploi : ça va globalement mieux sur tous les fronts Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou édité par Maxime Magnier

Après la publication des récents chiffres du chômage, on constate en France qu'il y a plus d'emplois, et qu'il s'agit en outre d'emplois solides. À la question "Vaut-il mieux la qualité ou la quantité ?", l’Insee vous répond : n’en jetez plus, on a les deux ! 

Non seulement le taux d’emploi a continué d’augmenter en 2019, à son plus haut niveau depuis 40 ans, mais, cerise sur le gâteau, ces emplois sont de plus en plus qualifiés. Il y a davantage de cadres, presque à des sommets de recrutement, alors que, dans le même temps, la part des emplois ouvriers est en baisse.

Plus précisément, pour trois emplois sur quatre, on parle de CDI. Et on sait à quel point ça peut compter quand il s’agit de louer un appartement, ou de demander un prêt à son banquier. En revanche, pour les contrats les moins stables, les CDD ou l’Intérim, leur nombre diminue, quel que soit l’âge des salariés.

Le sous-emploi est également en baisse

Par ailleurs, on sait que la précarité va souvent de pair avec des emplois à temps partiel. Mais ça va mieux aussi dans ce secteur : c’est aussi qu’il y a moins de temps partiels. Il existe un critère qui s’appelle le "sous-emploi", ce sont des personnes qui doivent se contenter de quelques heures de travail par semaine, alors qu’elles voudraient plus. Eh bien le sous-emploi, lui aussi, est en baisse.
 
Dans l'ensemble, on peut donc dire que ça va mieux. Il y a quand même un point à surveiller : c’est l’emploi indépendant, quand vous n’êtes pas salarié. Dans les derniers chiffres de l’Insee, il est à son plus haut niveau depuis 20 ans. Le risque, c’est de voir apparaître de plus en plus d’emplois moins sécurisés, comme ceux des chauffeurs Uber, des livreurs, et même des autoentrepreneurs-cadres qui offrent des services. Donc, globalement, la tendance est la bonne. Mais elle reste à confirmer dans les années à venir, en vérifiant que les contrats précaires continuent de baisser.

Le plus : le début de la fin de la monnaie sonnante et trébuchante ?

À lire aussi
Télétravailler est une option en cas de confinement. économie
Coronavirus et confinement : l'économie "en congé sabbatique", dit Lenglet

Et si l’argent liquide disparaissait ? Et si vos achats, vos transferts d’argents se faisaient uniquement à partir de votre smartphone ? À l’aide d’une monnaie numérique ? C’est le pari que fait la Suède. Elle teste la première monnaie numérique lancée par un pays, la e-couronne, qui va être observée de près par la banque de France, notamment, qui milite pour la création d’un euro numérique.

La note : 12/20 pour le nouveau ministre de la Santé, Olivier Véran

Le nouveau ministre se voit attribuer un 12 d’encouragement, celui que lui donnent les professionnels de l’aide à domicile. Car le premier déplacement du ministre a été consacré à ce secteur, grand oublié des politiques publiques de ces dernières années. 20 millions supplémentaires vont être débloqués pour l’aide à domicile, c’est un premier geste, qui en attend d’autres.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Chômage Emploi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants