2 min de lecture Économie

JO 2024 : une réelle bonne affaire pour la France ?

L'objectif des JO 2024 en terme de retombées économiques et de créations d'emplois pourra-t-il être tenu ? Il semble en tout cas que les critères de calcul soient désormais plus réalistes.

Les anneaux olympiques devant la Tour Eiffel à Paris où auront lieu les JO en 2024
Les anneaux olympiques devant la Tour Eiffel à Paris où auront lieu les JO en 2024 Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Christophe Ponzio
Christophe Ponzio édité par Ryad Ouslimani

Ce n’est pas la première fois que l’Hexagone accueille de grands événements sportifs comme les JO 2024. Les promesses de retombées économiques qui en découlent se sont-elles toujours vérifiées ? À vrai dire non, pas toujours ! Ainsi, pas de bond spectaculaire de la croissance ou de la consommation après les Jeux d’Albertville en 1992 ou après la Coupe du Monde de football en 1998.

Et les écarts peuvent être vertigineux. En 2007, pour la Coupe du Monde de Rugby, les organisateurs tablaient sur quelque 8 milliards d’euros de retombées économiques pour la France. 8 milliards, contre au final… 540 petits millions d’euros, selon le bilan réalisé après la compétition. Soit 15 fois moins qu’annoncé initialement !

Ces promesses surgonflées omettent généralement tout un tas de critères dans leurs études d’impact. Par exemple, un événement sportif mondial attire les touristes, mais les fait fuir aussi, à cause de la foule et des prix. Il faut donc le calculer.

L'objectif en terme d'emplois sera-t-il tenu ?

Et c’est justement parce que ces effets avaient été pris en compte dans l’étude d’impact économique pour l’Euro 2016 de football que la différence entre promesse et réalité n’avait été que de 45 millions d’euros. Et non des milliards.

À lire aussi
Des salariés (illustration) réforme des retraites
Réforme des retraites : ce qu'il faut savoir sur l'âge pivot

Alors, quand on annonce 150.000 emplois créés pour les Jeux à Paris, c’est crédible ? En tout cas la méthode de calcul est sérieuse, élaborée avec le Centre de droit et d’économie du Sport de Limoges. C’est la première fois qu’un objectif chiffré en termes d’emplois mobilisés est donné avant une compétition sportive en France.

Et quand bien même il ne s’agit pas d’emplois pérennes, cela oblige les organisateurs à atteindre cette cible, sous peine d’entacher la popularité des Jeux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie JO 2024 Jeux Olympiques
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants