1 min de lecture Médicaments

Vente de médicaments en ligne : ce projet de loi est "un pas vers Amazon" pour les pharmaciens

INVITÉ RTL - Pour Phillipe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France, "ce projet de loi est désespérant car il va déstructurer le réseau d'officines". Il demande à ce que que l'ensemble des pharmacies françaises "puissent avoir un prolongement digital".

RTL Midi -  Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Vente de médicaments en ligne : ce projet de loi est "un pas vers Amazon" pour les pharmaciens Crédit Image : PHILIPPE MERLE / AFP | Crédit Média : Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par Sarah Ugolini

Pourra-t-on bientôt acheter ses médicaments sur Amazon ? Un projet de loi présenté ce mercredi 5 février en Conseil des ministres vise en tout cas à assouplir les conditions de vente en ligne des médicaments. 

Une atteinte au monopole des pharmaciens très mal vue par les professionnels du secteur qui redoutent une concurrence déloyale. La grande distribution a déjà essayé de s'insérer dans un marché ultra-concurrentiel avec l'autorisation de la vente de tests de grossesse et d'ovulation en grande surface en 2013.  

Pour Philipe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France, "ce projet de loi est désespérant car il va déstructurer le réseau d'officines". Il estime en effet "être opposé à ce projet car il est un pas vers Amazon et conduit dans un temps deux à ce que n'importe qui puisse vendre des médicaments qui sont un bien de santé et non un bien de consommation".

"Un prolongement digital pour les officines français" demandé

Pour le porte-parole des pharmaciens, cela va également impacter les patients en territoires ruraux, en "déstabilisant les officines de proximité". Si pour l'instant, le projet de loi assouplissant la vente en ligne des médicaments concerne "uniquement les médicaments sans ordonnance", cela irait selon lui à l'inverse du mouvement qui pousse à remettre les médicaments comme le Doliprane derrière le comptoir pour en réduire la consommation. 

À lire aussi
Plaquette de Nivaquine (chloroquine) épidémie
Coronavirus : "Sous 48h, vous sentez vraiment un rebond", témoigne un patient sous chloroquine

"Nous avons fait une proposition pour que l'ensemble des officines françaises puisent avoir un prolongement digital", plaide Philippe Besset, qui ne souhaite pas voir des géants du commerce en ligne s'insérer dans le secteur pharmaceutique. Le président de Fédération des syndicats pharmaceutiques de France estime que le projet de loi qui avait été discuté avec Agnès Buzyn a été complètement modifié par Bercy. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médicaments Vente sur internet Projet de loi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants