2 min de lecture Vaccin

Vaccination : Michel Cymes parle contagiosité, immunité et seconde dose

Plus de 20 millions de personnes ont été vaccinées contre la Covid, dont la moitié ont eu toutes leurs doses. Cependant, des questions persistent, Michel Cymes propose donc d’y répondre.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Vaccination : Michel Cymes parle contagiosité, immunité et seconde dose Crédit Image : JOEL SAGET / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Céline Morin

L’une des questions qui préoccupent celles et ceux qui ont reçu leur première injection est de savoir si l’on peut changer de vaccin entre la première et la seconde dose. La réponse est plutôt non

Quand on a une injection avec un vaccin donné, que ce soit Pfizer, Moderna ou Astra Zeneca, on est censé rester fidèle au laboratoire initial. D’ailleurs, vous aurez sans doute remarqué que quand vous vous inscrivez sur internet, on vous dit le vaccin qui sera utilisé et on vous propose, dans la foulée, un autre rendez-vous pour la seconde injection avec un vaccin issu du même laboratoire. C’est ce que le prévoit le protocole et il convient de le respecter. À noter que la question ne se pose pas pour le vaccin Johnson et Johnson. Puisqu’effectivement il ne nécessite qu’une seule dose. 

"Plutôt non", ça ne veut pas dire "Non" … En effet, il y a le cas des personnes de moins de 55 ans qui ont eu une première injection du vaccin Astra Zeneca avant le 19 mars. Date à laquelle les autorités sanitaires ont décidé de finalement réserver ce vaccin aux plus de 55 ans, les études montrant que le risque de thromboses atypiques, même s’il était initialement résiduel, diminuait encore après 55 ans. Pour ces personnes, il est possible d’avoir une seconde dose avec un vaccin à ARN messager, c’est-à-dire Pfizer ou Moderna.

Peut-on être contaminé en ayant été vacciné ?

Une personne vaccinée peut-elle être infectée par le coronavirus ? Dans l’absolu, oui. Mais le risque est infime, en tout cas si on se réfère à l’étude la plus aboutie à notre disposition, en l’occurrence une étude menée en Israël où la vaccination a été menée tambour battant. Dans ce pays, les chercheurs ont comparé le taux de contamination entre 2 groupes : l’un vacciné, l’autre pas… Une semaine seulement après l’injection de la seconde dose, les infections dans le groupe vacciné chutaient de 92 % par rapport au groupe de non vaccinés…  

Combien de temps reste-t-on contagieux ?

À lire aussi
Coronavirus France
Coronavirus : l'immunité pourrait durer plusieurs années chez les personnes déjà infectées

Pour ce qui est de la contagiosité, à ce stade, impossible de répondre par la négative. Mais il convient quand même de donner quelque écho aux études en cours. Et ces études sont encourageantes : elles nous enseignent que si l'on reste contagieux, c’est dans des proportions moindres. Un patient vacciné voit sa quantité de virus diminuer d’environ 70 %. En outre, il dispose d’anticorps qui le protègent contre les formes graves du Covid. C’est en tout cas ce qu’on a pu observer sur les personnes vaccinées avec Pfizer.  

Combien de temps reste-t-on immunisé ?

Il y a quelques semaines, je vous disais que l’immunité quand on est vacciné tourne autour de 8 mois. On en est toujours là. On attend forcément de nouvelles données mais pour en disposer, il nous faut du recul. Et ce recul, on ne l’a pas encore. A priori, si ça doit changer, ce sera sans doute à la hausse. Mais, comme je vous le dis depuis un an, avec cette pandémie, on apprend en cheminant. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vaccin Coronavirus France Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants