2 min de lecture Troubles du sommeil

Somnifères : Michel Cymes vous dit quand et comment vous en avez besoin

De plus en plus consommés par les Français, les somnifères ne sont pas sans danger : un mauvais usage peut conduire à l'accoutumance et dégrader la qualité de votre sommeil. Voici les règles à observer pour un traitement adéquat.

CYMES_245300 Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Somnifères : Michel Cymes vous dit quand et comment vous en avez besoin Crédit Image : Flickr | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes Journaliste

Ce matin, quelques conseils pour celles et ceux qui prennent des somnifères, et parfois, en abusent. Et cela concerne 10 millions de Français. Rien d'étonnant dans un pays où une personne sur trois dit avoir du mal à dormir. 
 
S'il est vrai que les somnifères ont fait leurs preuves, ils ne sont pas pour autant des friandises. L'accoutumance aux hypnotiques présente des risques. Il est donc inutile de demander à votre médecin de vous prescrire des somnifères sur de trop longue durée. 

En général, les prescriptions ne sont que de quelques jours. Dans certains cas, elles peuvent aller jusqu’à 1 mois, en renouvelant l'ordonnance. Mais il faut savoir que plus vous en prenez, moins votre corps peut s’en passer. Ce que beaucoup de patients ont du mal à admettre. Le somnifère ne doit donc être prescrit qu’en cas d’insomnie aiguë. Si votre sommeil n’est perturbé que de temps à autre, évitez-les.

Le somnifère peut dégrader la qualité de votre sommeil

Vous êtes sujet à des insomnies aiguës lorsque vous avez du mal à dormir au moins 3 fois par semaine et que le problème dure depuis au moins 1 mois. Forcément, cela a des répercussions sur vos journées et vous empêche de travailler correctement. 

À lire aussi
13% des Français souffrent de troubles du sommeil, selon l'Institut national du sommeil et de la vigilance sommeil
VIDÉO - Journée mondiale du sommeil : comment éviter les ronflements

Dans ce cas, le somnifère peut s’imposer, même s’il n’améliore pas fondamentalement la qualité de votre sommeil, il en augmente simplement la durée. Ainsi, il ne reproduit pas un repos naturel. Il peut même réduire la qualité du sommeil paradoxal et altérer la qualité du sommeil lent-profond. Or, c’est à ce moment-là que le corps est censé récupérer de toute la fatigue physique accumulée.

L'arrêt doit se faire par un sevrage progressif

Les personnes dont les ordonnances ont été renouvelées à de multiples reprises peuvent avoir besoin d'un sevrage. Car, de même qu'on ne consomme ces médicaments pour rien, on ne les arrête pas du jour au lendemain lorsque la situation s'améliore. C’est le meilleur moyen de compliquer les choses : non seulement vos insomnies risquent de resurgir, mais en plus vous ne serez pas à l’abri d’une forte anxiété, de cauchemars voire d’hallucinations

Donc si vous souhaitez arrêter votre consommation d’hypnotiques, faites-le selon les règles que votre médecin vous aura demandé d’observer. Pour information, en général, la dose est réduite de 25% par semaine pour aller tranquillement vers l’arrêt définitif. Certains patients ont même recours à des cures thermales pour décrocher. 

Des cures thermales pour décrocher en douceur

En cure, tout est fait pour vous détendre, à coups de massages, de douches à jets ou de bains bouillonnants. L’idée est d'assainir votre fatigue. Ce genre de cure passe évidemment par une prescription médicale, la Sécurité Sociale la rembourse partiellement

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Troubles du sommeil Sommeil Cycle du sommeil
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797460586
Somnifères : Michel Cymes vous dit quand et comment vous en avez besoin
Somnifères : Michel Cymes vous dit quand et comment vous en avez besoin
De plus en plus consommés par les Français, les somnifères ne sont pas sans danger : un mauvais usage peut conduire à l'accoutumance et dégrader la qualité de votre sommeil. Voici les règles à observer pour un traitement adéquat.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/somniferes-michel-cymes-vous-dit-quand-et-comment-vous-en-avez-besoin-7797460586
2019-04-19 09:20:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/J6pFYuNYecSuZdzEP5SK6A/330v220-2/online/image/2017/0104/7786579709_la-brigade-des-stupefiants-alerte-sur-les-nouveaux-usages-de-la-drogue.jpg