2 min de lecture Fin de vie

Alzheimer : certains somnifères mis en cause

Les benzodiazépines sont pointés du doigt par une étude franco-canadienne.

Certains somnifères de la famille des benzodiazépines augmenteraient le risque d'Alzheimer (illustration).
Certains somnifères de la famille des benzodiazépines augmenteraient le risque d'Alzheimer (illustration). Crédit : AFP / WILL OLIVER
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'utilisation à long terme de certains somnifères ou médicaments contre l'anxiété de la famille des benzodiazépines pourrait augmenter sensiblement le risque de développer une maladie d'Alzheimer, selon une étude franco-canadienne publiée ce mercredi.
Pendant six ans, les chercheurs ont étudié 1.796 cas d'Alzheimer répertoriés dans un programme d'assurance médicale canadien et les ont comparés à plus de 7.000 personnes en bonne santé, de même âge et de même sexe.

L'utilisation prolongée de ces somnifères montrée du doigt

Dans l'étude publiée sur le site du British Medical Journal thebmj.com, ils ont montré que la prise de benzodiazépines durant plus de trois mois était associée à un risque accru d'Alzheimer pouvant atteindre 51%.
L'association était notamment liée à la durée d'exposition et était plus importante en cas d'utilisation de benzodiazépines ayant une longue durée d'action.

Trois mois, durée maximum conseillée

Les auteurs de l'étude soulignent que leurs résultats "renforcent la suspicion d'un lien direct possible" entre prise de benzodiazépines et la maladie d'Alzheimer, même si ce lien doit encore être confirmé.
Les benzodiazépines, notent-ils, constituent "incontestablement des outils précieux pour traiter des troubles de l'anxiété et des insomnies temporaires".
Mais ils ajoutent que les traitements devraient être de courte durée et "ne pas dépasser trois mois".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fin de vie Alzheimer Maladie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants