2 min de lecture Santé

Somnambulisme : les conseils de Michel Cymes

Le somnambulisme est un trouble du sommeil beaucoup plus répandu qu’on l’imagine, qui touche particulièrement les enfants.

CYMES_245300 Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes
>
Somnambulisme : les conseils de Michel Cymes Crédit Image : iStock | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes et Marie Sasin

C'est un phénomène étrange, parfois amusant, parfois dangereux aussi. Le somnambulisme est un trouble du sommeil beaucoup plus répandu qu’on l’imagine. Il touche prioritairement les enfants (avant la puberté) mais on évalue tout de même à 5% la proportion d’adultes qui en souffrent, sans qu’on sache vraiment d’où ça vient, même si l’on suspecte la génétique de ne pas être totalement étrangère à l’affaire.

Tout au plus a-t-on pu constater que les choses se passent généralement durant la phase de sommeil profond, c’est-à-dire entre 1 et 3 heures après l’endormissement. Quand le somnambule se met en marche, cela peut durer 5 minutes comme une demi-heure.

Parfois, le somnambule se contente de s’asseoir au bord du matelas avant de se remettre sous la couette. Mais parfois, il part en goguette. Il n’est ni endormi, ni réveillé, ou plutôt : il est l’un ET l’autre.

À lire aussi
Les arrêts maladie sont en hausse continue depuis 2014. santé
Arrêts maladie : sont-ils plus nombreux dans le public ou dans le privé ?

La partie arrière du cerveau est en éveil

Concrètement, la partie arrière du cerveau, celle qui gère la motricité, est en éveil ; alors que la partie avant, celle où se joue la réflexion, continue à faire un gros dodo. À partir du moment où le somnambule est mobile et ne réfléchit plus, il peut faire n’importe quoi : aller chercher la salade de fruits dans le frigo pour la manger dans son lit, au risque d’en mettre un peu partout, mais aussi emprunter les escaliers ou se saisir d’un couteau, au risque de blesser ou de se blesser.

Vous le voyez, la panoplie des bizarreries est assez large. On a même vu des somnambules avoir des comportements sexuels inappropriés et ne rien se rappeler au réveil. Quand on vit avec une personne somnambule, il faut sécuriser les lieux. Les fenêtres et les volets doivent être fermés. Même chose, évidemment, avec la porte d’entrée qui, elle, doit être fermée à double tour, sans que les clés restent sur la porte

Et si vous surprenez la personne en pleine crise, vous pouvez la réveiller mais faites-le en douceur, sans la brusquer.

Les enfants particulièrement concernés

Il convient d’éviter de les faire dormir dans une mezzanine ou un lit superposé, histoire de les protéger d’une éventuelle chute. Après, pour eux comme pour les adultes, tout ce qui concourt à améliorer la qualité du sommeil est bon à prendre.

On peut donc l’inciter à dormir avec des bouchons d’oreilles pour le protéger du bruit, lui conseiller aussi d’alléger son dîner. S’il est trop copieux, ça perturbe le sommeil et peut favoriser les crises, si le patient est familier de la chose.

Faut-il consulter quand on est somnambule ?

Pas systématiquement : tout dépend du degré de dangerosité du comportement du somnambule et de la manière dont il vit ses crises. Mais il est évident que s’il se met en danger ou met en danger son entourage, il faut en parler au médecin.

Même chose s’il se réveille souvent épuisé et qu’il souffre de la situation parce qu’il a honte de ce qu’il a fait quand on l’en informe le lendemain. Oui, parce que j’ai oublié un conseil tout bête mais qui peut s’avérer judicieux : le somnambule doit dormir en pyjama. Tout simplement parce que si le somnambule trouve un moyen d’aller à l’extérieur, au moins il ne sera pas tout nu ! Pour être somnambule, on n’en demeure pas moins digne ! 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Sommeil Dormir
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796404279
Somnambulisme : les conseils de Michel Cymes
Somnambulisme : les conseils de Michel Cymes
Le somnambulisme est un trouble du sommeil beaucoup plus répandu qu’on l’imagine, qui touche particulièrement les enfants.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/somnambulisme-les-conseils-de-michel-cymes-7796404279
2019-02-14 10:13:22
https://cdn-media.rtl.fr/cache/QVc9hagg4Js5myzIM3IfkQ/330v220-2/online/image/2017/1128/7791182779_regarder-le-petit-ecran-peut-vous-empecher-de-dormir.jpg