1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Sexe : 3 raisons pour les hommes de se détacher de la pénétration
2 min de lecture

Sexe : 3 raisons pour les hommes de se détacher de la pénétration

PODCAST - Dans "Les Français au lit", trois hommes expliquent pourquoi ils ont décidé de ne plus réduire leurs rapports sexuels à la pénétration.

La pénétration ne devrait pas être considérée comme le graal du rapport sexuel.
La pénétration ne devrait pas être considérée comme le graal du rapport sexuel.
Crédit : Unplash/Claudia van Zyl
Saison 2 - 3. Faire l'amour
14:10
Marie Zafimehy

"Moi, je pensais qu'un rapport sexuel, c'était préliminaires, puis pénétration". Dans le troisième épisode du podcast Les Français au lit, Pierre, 25 ans, explique comment son trouble d'éjaculation prématurée a remis en cause tout ce qu'il pensait savoir sur la sexualité. En particulier, il a décidé de ne plus focaliser ses rapports sexuels sur la pénétration.

Désormais il sait que la sexualité "est beaucoup plus vaste". "C'est beaucoup plus vallonné que ça", explique-t-il. Comme lui, Jérémy, 36 ans, aime passer plus de temps sur ce qu'on appelle couramment "les préliminaires" lorsqu'il fait l'amour. "Ça va être surtout dans les regards, dans la découverte du corps de l'autre, dans ses traits de personnalité", raconte-t-il. 

En bref, se détacher de la pénétration permet de vivre une sexualité plus "riche" et "complète", s'accordent-ils. Voici pourquoi.

1. Réduire la pression

Arrêter de centrer les rapports sexuels sur la pénétration a permis à Pierre d'en finir avec l'éjaculation prématurée qui le faisait souffrir depuis des années. Lorsqu'il a compris qu'il n'était pas nécessaire d'avoir une érection pour avoir un rapport sexuel, une part de stress s'est envolée, lui permettant d'avoir davantage confiance et de se laisser aller.

À lire aussi

Dans son cabinet de sexothérapie, Alain Héril a fait la même observation : l'injonction à l'érection et à la performance crée chez les hommes un stress "énorme". Une fois la pénétration oubliée "ça enrichit la sexualité", assure-t-il.

2. Faire durer le plaisir... et la sexualité

Pierre raconte dans l'épisode six des Français au lit, que ses rapports sexuels durent plus plus longtemps : depuis qu'il s'est détaché de la pénétration, il prend le temps de connaître le corps et les désirs de sa partenaire. 

Mais ce n'est pas tout. Car si décentrer les rapports sexuels de la pénétration permet de faire durer le plaisir sur le moment, cela permet aussi de profiter de sa sexualité lorsqu'on est plus âgé. 

Ainsi Michelarmand, 74 ans, raconte que les érections se font plus difficiles quand on vieillit, mais que "ce n'est pas une tare". Avec le temps, le septuagénaire explique même qu'il s'est "bonifié" et a appris à s'adonner à d'autres pratiques pour faire plaisir à ses partenaires. En bref : la sexualité ne s'arrête pas avec les troubles de l'érection.

3. En finir avec une pratique machiste

Comme en témoignaient les femmes dans la première saison du podcast Les Françaises au lit, la majorité d'entre elles n'atteignent pas l'orgasme par la pénétration. Alain Héril insiste : il s'agit d'une pratique "machiste", uniquement focalisée sur le plaisir sexuel des hommes. Dès lors, remettre en cause le schéma traditionnel des rapports sexuels et les préjugés que l'on a sur le plaisir et la jouissance est nécessaire pour une sexualité hétérosexuelle plus épanouie... et égalitaire.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/