1 min de lecture Coronavirus France

"Sans couvre feu, la situation aurait peut-être été encore plus sévère", estime Bruno Lina

INVITÉ RTL - Le virologue lyonnais affirme qu'il faut casser la chaîne de transmission si l'on veut venir à bout de l'épidémie de coronavirus. Dans sa région, 90% des lits de réanimation sont occupés.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
"Sans couvre feu, la situation aurait peut-être été encore plus sévère", estime Bruno Lina Crédit Image : PHILIPPE DESMAZES / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par Florine Boukhelifa

L'épidémie de coronavirus remonte en puissance. 523 morts dans les dernières 24 heures. Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, la situation est déjà extrêmement tendue : 90% des lits de réanimation sont occupés.

"Il y a eu une montée en puissance de la dynamique épidémique ces dix derniers jours", observe Bruno Lina. Pour le virologue, "le taux d'occupation des lits de réanimation est le reflet de la situation partout en France et en Europe." Un phénomène particulièrement préoccupant en Auvergne-Rhône-Alpes où il devient difficile de maintenir les autres activités médicales.

Pour lui, la priorité est de continuer de protéger les plus fragiles. Pour le moment, une capacité d'accueil est maintenue. Il est également possible de "monter en puissance sur les lits de réanimation." À terme, il faudra probablement "avoir recours à une coopération entre les secteurs public et privé pour être en mesure d'absorber la demande".

Le virologue déplore une absence de prise de conscience et estime que la responsabilité individuelle n'a pas été à la hauteur pour empêcher la diffusion du virus. Le couvre-feu n'a pas été suffisant pour maîtriser l'épidémie, même s'il est un peu tôt pour constater ses effets. "Peut-être que sans couvre feu, la situation aurait été encore plus sévère", juge-t-il.

À lire aussi
Coronavirus France
Coronavirus : les masques faits maison "ne peuvent être garantis", explique un médecin

Pour venir à bout de l'épidémie, il faut "casser la chaîne de transmission". Il ne s'agit pas de faire plus de tests mais de "se protéger et protéger les autres" pour aller vers une diminution du nombre de cas.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Confinement Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants