1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Qu'est-ce que la naturopathie et comment choisir son praticien ?
3 min de lecture

Qu'est-ce que la naturopathie et comment choisir son praticien ?

La naturopathie est une pratique de plus en plus populaire, mais aussi de plus en plus controversée. Voyons ce que promeut exactement cette méthode alternative qu'on ne connaît pas toujours bien.

La naturopathie a recours à des méthodes naturelles.
La naturopathie a recours à des méthodes naturelles.
Crédit : Unsplash/Louis Hansel
Qu'est-ce que la naturopathie et comment choisir son praticien ?
00:03:51
Micro générique Switch 795x530
Aline Perraudin - édité par Aline Perraudin

Polémique autour des propos de la naturopathe, Irène Grosjean, suppression de plusieurs profils de naturopathes par Doctolib, la plateforme de rendez-vous médicaux… ces derniers temps, on a beaucoup entendu parler de naturopathie. 

Mais on ne sait pas trop ce que c’est. Voyons ce que recouvre cette pratique. Entretenir la santé et la vitalité de façon naturelle, c’est le principe de la naturopathie. L’Organisation mondiale de la santé la définit comme "un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques". 
Les naturopathes dispensent des conseils sur l’alimentation, sur l’activité physique, l’équilibre psycho-émotionnel et la gestion du stress, des piliers essentiels pour se maintenir en bonne santé. Et ils ont recours à des moyens naturels comme les plantes et les huiles essentielles, des exercices de respiration et de relaxation, des massages bien-être

Des conseils sur l'hygiène de vie

Bon, jusque-là, rien à redire, tant que cela ne prétend pas se substituer à des traitements médicamenteux, sauf que certaines pratiques n’ont rien de naturel. Par exemple, les irrigations du côlon proposées par des naturopathes pour purifier l’organisme. Non seulement ça n’a rien de naturel, et surtout ça ne sert à rien. Un nettoyage du côlon ne débarrasse pas des toxines que l’on a accumulées.
Autre chose : qu’un naturopathe pousse à manger plus de fruits et légumes et moins de produits transformés, cela va dans le sens des recommandations de santé publique. Mais l’incitation à prendre des compléments alimentaires n’a rien de naturel et c’est très discutable car souvent inutile et coûteux.

Autre pratique  problématique : l’iridologie qui peut être proposée lors du premier rendez-vous. Les naturopathes prétendent détecter des troubles de santé en examinant l’iris de l’œil. C’est complètement farfelu. Et en plus, cela peut s’apparenter à un diagnostic. Or, les naturopathes n’ont pas le droit de poser un diagnostic. Ceux qui le font s’exposent à l’exercice illégal de la médecine.

Les naturopathes ne sont pas des professionnels de santé

À lire aussi

Les naturopathes ne sont pas des professionnels de santé. L’Etat ne reconnaît aucune formation de naturopathie, ni aucun diplôme menant à cette activité. En clair, ce n’est pas une profession réglementée. Cela veut dire que n’importe qui peut se dire naturopathe ?

Exactement. N’importe qui peut exercer la naturopathie  sans avoir été préalablement formé. Ou bien, il suffit de payer son diplôme. Il existe, en effet, une cinquantaine d’écoles toutes privées et non reconnues par l’Etat qui proposent des formations diverses,  ne répondant à aucun cahier des charges, pour un coût pouvant  dépasser les 10 000 euros.
 
Il est tout de même préférable de choisir un naturopathe qui peut justifier d’une formation, par exemple répertoriée par la Féna, la Fédération Française de Naturopathie, même si ce n’est pas une garantie de son sérieux.

Comment choisir son naturopathe ?

Si le naturopathe vous pousse à acheter plein de produits, vous culpabilise si vous ne suivez pas ses conseils à la lettre, ça doit vous mettre la puce à l’oreille. S’il prétend que la naturopathie peut tout soigner même une maladie grave, s’il vous incite à arrêter des médicaments, s’il se sent suffisamment formé pour se prononcer sur vos traitements médicaux et vos vaccins, s’il "joue" au médecin, il faut fuir.
 

Soyons clair, un naturopathe n’est pas formé pour soigner des maladies, mais pour préconiser une certaine hygiène de vie. Ce qui peut aller dans le sens d’une bonne prévention, tant qu’on ne  s’éloigne pas trop des recommandations de santé publique, et tant qu’on ne conseille pas des frictions des parties génitales pour faire tomber la fièvre des bébés ou des cures de jus de fruits contre le cancer.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire