2 min de lecture Santé

Michel Cymes indique les règles à suivre pour se remettre d'un traumatisme

Selon un sondage, près de la moitié des Français ont subi un traumatisme dans leur vie. Une épreuve très dure émotionnellement, mais pas insurmontable selon Michel Cymes.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Quelles sont les règles à suivre pour se remettre d'un traumatisme ? Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Noé Blouin

Le monde est ainsi fait que, si j’en crois la "science sondagière", 43% d’entre nous ont déjà subi, à un moment de leur vie, un traumatisme. Cela fait quand même du monde et ça m’impose de vous parler de la conduite à tenir quand on souhaite se reconstruire. 

Malheureusement, l’éventail des traumatismes est assez large. Cela va de l’agression sexuelle (qui est sans doute le traumatisme le plus répandu) à la violence physique en passant par la perte d’un être cher, une séparation, l’annonce d’une maladie grave ou tout autre événement de vie qui se traduit par la persistance de pensées envahissantes ou une quelconque souffrance. Et il faut, pour s’en sortir, respecter un minimum de règles.


Premier impératif pour remonter la pente : éviter la solitude. Tous les travaux réalisés sur le sujet le prouvent, les personnes qui bénéficient d’un bon soutien de leur entourage, qu’il soit familial ou amical, augmentent leurs chances de voir l’intensité de leurs symptômes diminuer. Parler, savoir qu’il y a quelqu’un pour vous écouter, ça facilitera toujours votre rétablissement.

Ne pas tomber dans le piège de l'addiction

Deuxième impératif : s’appuyer sur le corps médical. L’erreur à ne pas commettre, c’est de se dire : "On ne peut rien pour moi".  En fait, les médecins, les infirmières, les psychologues et même les groupes de parole sont d’un grand secours sur le chemin de la résilience. Vous devez vous appuyer sur eux et, pourquoi pas, si elle occupe une place dans votre vie, sur la spiritualité. Toute autre option qui vous conduirait à vous replier sur vous-même et à mettre en place des stratégies d’évitement serait néfaste à votre bien-être.

À lire aussi
Une seringue et une fiole (Illustration) Santé
Bientôt un contraceptif masculin à dose unique et efficace 13 ans ?

Il y a, évidemment, des pièges à éviter, car ils aggravent les choses. L’alcool, le tabac, la drogue… On peut être tenté d’y trouver momentanément refuge. Il peut même arriver que ça vous fasse du bien au tout début, mais soyez sûr que les difficultés seront ensuite exponentielles. De même, pas d’automédication. Je le dis parce qu’il existe des calmants ou des somnifères en vente libre. N’en prenez jamais. Et si vous en voulez, parlez-en d’abord à votre médecin.

Enfin, l’optimisme doit être de mise en cas de difficulté. Autant que faire se peut. Le mental aide aussi à revenir de tout. Mais si j’en crois le sondage que j’ai pu consulter sur le sujet, cet optimisme est réel. Parce que les 2/3 des personnes qui confessent avoir été victimes d’un drame disent qu’il est possible de le surmonter. Et moi, mon côté optimiste me fait dire que 2/3, c’est une large majorité. Même si elle mérite d’être renforcée, encore et toujours.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Dépression Michel Cymes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants