2 min de lecture Conseils

Michel Cymes explique pourquoi il faut éviter le mélange sexe et alcool

Si à l'approche de l'été, l'envie de faire des rencontres autour d'un apéritif alcoolisé vous titille, écoutez d'abord Michel Cymes.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes explique pourquoi il faut éviter le mélange sexe et alcool Crédit Image : SONNY TUMBELAKA / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Maeliss Innocenti

Nous sommes à l’orée des vacances estivales et, entre les tenues légères (voire les corps dénudés) et les soirées festives (et parfois un peu alcoolisées), nous ne pouvions pas passer à côté de cette grande question existentielle qui consiste à se demander si l’alcool et le sexe font bon ménage. Oui et non…

Oui, l’alcool et le sexe font bon ménage, dans la mesure où le premier désinhibe, vous gorge de confiance, facilite l’entrée en contact avec la personne qui vous attire, fait de vous un beau parleur (ou une belle parleuse) tout ça dans le but de séduire. C’est fou comme les gens sont plus beaux après trois gorgées de champagne…


Le problème, c’est après… Le passage aux travaux pratiques… Évidemment, beaucoup de choses dépendent de votre sensibilité à l’alcool (ça reste un critère déterminant) mais on ne peut nier qu’il y ait des effets secondaires qui, pour le coup, pourraient vous faire détester l’alcool.

Des désagréments chez les hommes et les femmes

La recommandation, c’est : "Pas plus de 2 verres par jour." Et encore, pas tous les jours ! Quand on sait ce qui peut se passer l’été, quand on fait la fête, il y a quelques raisons de craindre que la recommandation en question ne soit pas toujours scrupuleusement suivie.

À lire aussi
Les bouchons au péage de Vienne sur l'A7 le 11 juillet 2009 (archive). automobile
Vacances d'été : comment se prémunir de la chaleur en voiture ?

Ce faisant, ceux qui lèvent un peu trop facilement le coude doivent savoir que l’alcool ne réussit ni à Roméo, ni à Juliette

Chez les hommes, l’alcool perturbe l’érection. On sait que l’alcool déshydrate. Et la conséquence, c’est que ça altère le mécanisme de l’érection qui consiste en un remplissage de sang des corps caverneux du pénis.

Même type de désagrément pour les femmes : l’alcool n’aide pas vraiment (c’est une litote) à la lubrification vaginale. Or, vous savez qu’une mauvaise lubrification n’a jamais donné un bon rapport. Ça rend les choses au mieux inconfortables, au pire douloureuses.

L'alcool impacte le désir

L'alcool peut aussi influer sur le désir en lui-même. Parce que le désir passe par la stimulation des sens… Le toucher, c’est une évidence, mais aussi la vue, l’ouïe, l’odorat… Dès que ces sens sont sollicités, des informations remontent jusqu’au cerveau qui analyse tout ça et donne ensuite des ordres aux organes sexuels… En gros, il leur dit : "Préparez-vous." Mais si vous avez un coup dans le nez, le cerveau ne fait pas le job. Ou alors il le fait mal. Si bien que vous vous retrouvez avec les petits problèmes cités.

Ça donne moins envie de boire… J'ai bien l'intention de vous faire passer l'envie d'abuser. Je parle de l'abus d'alcool, qui est plutôt incompatible avec le sexe

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Conseils Sexe Alcool
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants