1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Michel Cymes explique la raison du tremblement musculaire durant l'effort
2 min de lecture

Michel Cymes explique la raison du tremblement musculaire durant l'effort

Trembler pendant un effort intense est un phénomène courant. Certains réflexes peuvent permettre de s'en prémunir. Explications avec Christophe Brun lors de l'émission hebdomadaire de Michel Cymes.

Les adeptes du running sont de plus en plus nombreux en France
Les adeptes du running sont de plus en plus nombreux en France
Crédit : SIPA
Michel Cymes

L'exemple est très parlant : après un déjeuner de famille un poil arrosé, vous lancez un défi à Tonton et vous lui proposez un bras de fer. Quand faut y aller, faut y aller. Une fois en position, main encastrée dans celle du frère de maman, ou de papa, en plein effort pour lui écraser le poignet sur une bougie allumée, vous vous mettez à trembler comme une feuille.

Ce sont vos muscles qui, arrivant à un niveau de fatigue dû à cet effort intense, vont s’étirer et se contracter très rapidement, de manière instinctive. Ils vont alors sur-stimuler leurs terminaisons nerveuses, entraînant ces tremblements.

Les tremblements musculaires arrivent aussi aux champions les plus entrainés. En fait, ce n’est pas le niveau sportif qui est central dans tout ça, c’est l’intensité de l’effort, et Dieu sait si les grands athlètes peuvent pousser très fort leurs capacités et donc se mettre en état de déclencher la fameuse trembolite.

Une fatigue passagère

Trembler, ça vient du latin populaire tremulare, du latin classique tremulus, et ensuite de tremere, qui veut dire… trembler. Le tremblement est une expression qu’utilise votre corps pour communiquer avec vous et vous dire : "Vas-y molo, là, je suis en vrac". 

À lire aussi

La cause ?  C’est le manque de glycogène, l’énergie qui prend sa source dans le glucose que vous mangez, et dans les fameux glucides que vous trouvez dans les pâtes, le riz, les pommes de terre, mais aussi les fruits. Ce stock n’est pas éternel, on parle d’ailleurs de consommation musculaire de glycogène, quand il y en n’a plus, vous pouvez entrer dans la phase de tremblement.

La seule solution, c’est de recharger avec une barre ou un gel énergétique ou une boisson sucrée. Pensez aussi à boire : vous le savez, c’est essentiel de boire avant, pendant, et après l’effort. Votre corps pourra ainsi recevoir les minéraux essentiels évacués au cours de l’effort. Justement.

À quel moment faut-il s'arrêter ?

Je résume : trembler pendant le sport est tout simplement la façon dont votre corps vous fait comprendre qu’il a besoin de récupérer. Mais à quel moment savoir s'il faut vraiment stopper pour ne pas se blesser ou faire un malaise ?

C'est vous qui le sentez. Je dirais que ce sont vos capacités et le mental qui vous anime, qui vous feront sentir que là, raisonnablement, vous ne pouvez plus. Vous avez certainement en tête les arrivées d’étapes de montagne du Tour de France : les coureurs sont au bout de leur vie, ils repoussent le moment de rupture, à tel point que la ligne passée, ils s’allongent, demandent de l’air, pour certains ils sont au bord du malaise. C’est quelques fois spectaculaire. Mais ils ne seraient pas ces athlètes hors norme s’ils n’allaient pas aussi loin dans la souffrance.

La rédaction vous recommande

L'

À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/