1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Michel Cymes : l'accident cardiaque d'Eriksen doit nous inciter à nous former au secourisme
3 min de lecture

Michel Cymes : l'accident cardiaque d'Eriksen doit nous inciter à nous former au secourisme

Samedi, lors de l'Euro, le footballeur danois Christian Eriksen s'est effondré sur le terrain, victime d'un malaise cardiaque. Michel Cymes rappelle que des personnes meurent tous les jours en France et ailleurs parce qu'elles ne sont pas prises en charge assez rapidement.

Les Danois entourent les équipes médicales qui réaniment Christian Eriksen
Les Danois entourent les équipes médicales qui réaniment Christian Eriksen
Crédit : WOLFGANG RATTAY / AFP / POOL
Michel Cymes : l'accident cardiaque d'Eriksen doit nous inciter à nous former au secourisme
03:35
Michel Cymes : comment se former au secourisme
03:35
Michel Cymes

Samedi 12 juin, lors du match Danemark-Finlande comptant pour l’Euro de football, le Danois Christian Eriksen s’est effondré sur le terrain victime d’un malaise cardiaque. Des images impressionnantes, surtout quand on voit qu’il a été réanimé sur le terrain et qu’il est conscient au moment d’être évacué sur un brancard.

Tout est impressionnant dans cette histoire. La perte de connaissance bien sûr. Aussi brutale qu’inattendue, voir un sportif de haut niveau s’écrouler comme ça, alors qu’il ne courait même pas, ça rappelle des cas plus dramatiques de joueurs qui, eux, n’ont pas eu la chance d’être réanimés. 

Que s'est-il passé pour Eriksen ? Impossible de le savoir quand on n’a pas vu son electrocardiogramme au moment du malaise, ou celui que les équipes de secours ont enregistré. 
 
Le plus fréquent dans ce genre de cas, c’est un trouble du rythme cardiaque pour des raisons qu’il faudra rechercher, le cœur s’emballe, se met à battre de façon anarchique , c’est ce qu’on appelle une fibrillation, et comme il bat trop vite, il n’a pas le temps de se remplir de sang, et le cerveau n’est plus irrigué. C’est ce qui précède les arrêts cardiaques.

Nous devons tous être des secouristes

Le traitement c’est d’envoyer une décharge avec un défibrillateur pour que le cœur redémarre et batte régulièrement. C’est ce que les équipes de secours ont sans doute fait. Mais comme tout était caché par un drap difficile de le confirmer, mais c’est probable.

À lire aussi

En tout cas ce qui est certain, c’est que le joueur danois a été sauvé d’une part par la rapidité de la prise en charge et si c’est le cas, par l’utilisation du défibrillateur.

Deux points essentiels. Les arrêts cardiaques n’ont pas tous lieu sur un terrain de foot avec des équipes de secours. Nous devons, vous devez, donc tous être des secouristes. Je l’ai dit de nombreuses fois dans cette chronique, formez-vous aux gestes de premier secours car des Eriksen il en meure tous les jours en France sur un terrain ou ailleurs, parce que personne ne sait quoi faire, personne n’a osé faire un massage cardiaque de peur de mal faire. On ne fera jamais pire que la mort, alors il faut oser et alerter les secours. 

Et puis il y a ce défibrillateur. Aujourd’hui il y a des milliers de défibrillateurs dans notre pays. Dans les transports publics, les mairies, les salles de concerts, les stades, tout ce qui reçoit du public. 

Une application pour trouver le défibrillateur le plus proche

Il n’y a pas plus simple pour se servir d’un défibrillateur semi automatique. Il suffit de savoir lire. Tout est écrit ,expliqué. Une fois que vous avez posé les patchs sur le thorax en suivant le dessin, l’appareil enregistre le cœur et vous dit si il faut appuyer pour envoyer la décharge c’est tout.

Et pour savoir où il y a un défibrillateur, téléchargez l’application StayingAlive. Elle vous géolocalise et vous dit où vous trouverez l’appareil le plus proche. Pendant que quelqu’un va le chercher , vous vous continuez le message cardiaque parce que vous aurez vu que c’était un arrêt. 

Pour ça, il est plus simple de savoir comment faire le diagnostic : on en revient au secourisme. Mais si la personne n'a pas de pouls, en le prenant sur le cou c’est plus simple, et pas de mouvement respiratoire de la poitrine, ça peut suffire à faire le diagnostic.
Quant au rythme selon lequel il faut masser, vous vous basez sur le rythme de staying alive d’où le nom de l’appli.

Un rappel, enfin, c’est aujourd’hui la journée mondiale des donneurs de sang, allez y parcequ’avec le Covid et le télétravail i y a pénurie. Je vous rappelle qu’avec un seul don de sang on peut sauver trois personnes. Et même si vous avez été vaccinés contre le Covid il n’y a aucune contre indication à donner son sang.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/