1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Météo en France : Mac Lesggy explique pourquoi il vaut mieux utiliser un ventilateur qu'un climatiseur
2 min de lecture

Météo en France : Mac Lesggy explique pourquoi il vaut mieux utiliser un ventilateur qu'un climatiseur

Les fortes chaleurs peuvent nous inciter à acheter des climatiseurs. Mais en comparant ses avantages et inconvenants avec un ventilateur, on se rend compte que la solution la plus efficace est la plus simple.

Un homme achète un ventilateur (illustration)
Un homme achète un ventilateur (illustration)
Crédit : PATRICK BERNARD / AFP
Météo en France : Mac Lesggy explique pourquoi il vaut mieux utiliser un ventilateur qu'un climatiseur
00:03:25
Météo en France : Mac Lesggy explique pourquoi il vaut mieux utiliser un ventilateur qu'un climatise
00:03:25
Mac Lesggy - édité par Philippine Rouvière Flamand

Une canicule exceptionnelle par sa précocité a frappé l'hexagone. Si cette canicule est terminée, l’Organisation Météorologique Mondiale est formelle : "Ce que nous avons vécu il y a une semaine est un avant-goût de ce qui nous attend". Il faut donc, sans attendre, nous adapter aux futures canicules.

Pour cela, rien de mieux qu'un ventilateur. Les climatiseurs ont certes un grand avantage : ils font baisser la température d'une pièce. Mais ils ont aussi des inconvenants. Le premier, c’est que cette chaleur qu’elle retire à l’intérieur de nos maisons, elle la rejette à l’extérieur. C’est comme un réfrigérateur : dedans il fait froid, mais derrière, ça chauffe. Dans les villes très équipées de climatiseurs, ceux-ci font monter la température des rues de plusieurs degrés, ce qui augmente les inégalités entre ceux qui ont des clims et ceux qui n’en ont pas. 

Deuxième inconvénient : dans le circuit de chaque climatiseur, il y a un fluide pour transporter la chaleur. Ce fluide, c’est un gaz qui a un pouvoir réchauffant bien plus élevé que le gaz carbonique. En cas de fuites, les climatiseurs contribuent donc à aggraver l’effet de serre et le changement climatique.

Enfin, la climatisation est très gourmande en électricité. Chez nous, ça va à peu près car, on peut compter sur une électricité bas-carbone avec le nucléaire. Mais nos voisins espagnols, lors de la dernière canicule, avec leurs climatiseurs à fond, ont explosé leur record de consommation d’électricité produite en brûlant du gaz naturel, ce qui, là encore, aggrave l’effet de serre. D’ailleurs ils viennent d'adopter une loi pour brider la température des climatiseurs, il faudra les régler à 27 degrés.

Préférez un ventilateur

À lire aussi

Un ventilateur ne rafraichit pas l'air, il le brasse. En revanche, cela va accélérer une réaction à la surface de notre peau, l’évaporation de notre sueur. Cette vaporisation, c’est le terme consacré, absorbe de l’énergie : 540 calories par gramme d’eau évaporé. D’où une baisse très locale de la température à la surface de notre peau et une impression de fraîcheur. En résumé, le ventilateur ne refroidit pas la pièce, mais si vous vous mettez sous ou en face de lui, il vous refroidit littéralement. 

À sensation de fraîcheur presque égale à celle obtenue grâce à un climatiseur, il consomme beaucoup moins d’électricité et il n’y a pas de gaz à effet de serre dans l’appareil. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/