2 min de lecture Coronavirus France

Les infos de 7h - Masque obligatoire : "C'est raisonnable", estime Karine Lacombe

Le professeur Karine Lacombe, épidémiologiste à l'hôpital Saint-Antoine à Paris, estime que le port obligatoire du masque dans les lieux publics clos est une mesure "raisonnable".

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 7h - Port du masque obligatoire : "C'est raisonnable", souligne le pr Lacombe Crédit Image : Philippe LOPEZ / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Isabelle Choquet
Isabelle Choquet édité par Maeliss Innocenti

Emmanuel Macron a annoncé mardi 14 juillet envisager d'imposer le port du masque obligatoire dans les lieux publics clos à partir du 1er août. Une mesure attendue au vu de l'émergence de plusieurs clusters de Covid-19 en Mayenne ces derniers jours, et ce taux de contamination qui repart à la hausse. Une tribune signée par une quinzaine de médecins renommés réclamait justement cela. Parmi les signataires, le professeur Karine Lacombe, épidémiologiste à l'hôpital Saint-Antoine à Paris.

"Quand on voit que certains magasins prônent le port du masque, que d'autres magasins ne suivent pas les mêmes directives… c'était très flou pour la population. Au moins, là, les choses sont claires", a-t-elle ainsi déclaré sur RTL.

Et d'ajouter : "Je ne prône personnellement pas le port du masque en toutes circonstances à l'extérieur. Porter un masque 12 heures sur 24, c'est quand même très compliqué. Si déjà on l'applique de façon correcte dans les endroits clos et puis qu'à l'extérieur on se donne un peu d'air, je pense que c'est raisonnable. Et après, évidemment, si on est dans des endroits où il n'y a pas de vent, où tout le monde est confiné les uns sur les autres, porter le masque ça peut être de la responsabilité individuelle."

À écouter également dans ce journal

Politique - Emmanuel Macron a été interpellé par des "gilets jaunes" alors qu'il se promenait avec son épouse, mardi 14 juillet, dans le jardin des Tuileries. Il était question de violences policières. Un des manifestants a notamment demandé la suppression des Brav (brigades de répression de l'action violente).

Emploi - Le chef de l'État a estimé lors de son interview télévisée qu'au printemps 2021 il y aurait "entre 800.000 et 1 million de chômeurs en plus". Des chiffres qui confirment ceux annoncés par la Banque de France au mois de juin, qui avançait alors un taux de chômage de 11,8% l'an prochain.

Transports - Autre annonce présidentielle : le retour des trains de nuit. Emmanuel Macron a annoncé que les 600 derniers jours de son mandat seraient davantage tournés vers la transition écologique. D'où le développement du fret ferroviaire, des trains de nuit et des petites lignes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants