2 min de lecture Épidémie

Les infos de 7h - Marseille : épidémie de pneumocoque sur un chantier naval

Malgré la vaccination en urgence de 4.000 salariés du site, treize personnes ont déjà été infectées par l'épidémie et les risques de contagion sont très importants.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 7h - Marseille : épidémie de pneumocoque sur un chantier naval Crédit Image : BORIS HORVAT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
La rédaction de RTL édité par Venantia Petillault

Au moment où le monde entier ne parle que du coronavirus chinois, l'Agence régionale de santé de Provence-Alpes-Côte d'Azur s'inquiète d'une infection qui touche une partie des employés d'un site du chantier naval à Marseille. Il s'agit d'une bactérie à pneumocoque, qui a provoqué la vaccination en urgence de 4.000 salariés. 

L'ARS parle même d'une "opération d'envergure". Dès le 3 février, une quinzaine d'équipes se rendra sur place pour vacciner ces salariés. On compte déjà 13 personnes infectées par cette bactérie.

Comme le coronavirus chinois, cette infection s'attaque aux poumons. Les symptômes, au début, ne sont pas très inquiétants : une simple toux et un peu de fièvre. Mais certains malades ont été hospitalisés dans un état grave. Et avec deux à quatre ouvriers par cabine, sa propagation est extrêmement rapide. 

L'origine de ce virus est pour l'instant inconnue. Mais il pourrait bien venir de Finlande, où plusieurs cas de pneumocoques ont été découverts dans un port. D'après le Professeur Philippe Parola, spécialiste en maladies infectieuses à l'IHU Méditerranée Infection à Marseille, certains des patients s'y trouvaient : "C'est une piste", a-t-il dit à Ouest France. 

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
L'application de suivi des contacts StopCovid doit être déployée début juin informatique
StopCovid : des hackers recrutés pour tester l'application du gouvernement

Santé - Un 2e avion, affrété par le gouvernement français pour rapatrier notamment des ressortissants français de Wuhan, épicentre du l'épidémie du coronavirus, a décollé de Paris. 

Société - L'Assemblée nationale a rejeté une proposition de loi permettant un congé de 12 jours en cas de disparition d'un enfant. Emmanuel Macron a demandé au gouvernement de faire "preuve d'humanité" et la ministre, Muriel Pénicaud promet une nouvelle concertation. 

Politique - Dans le cadre des élections municipales 2020, le candidat Benjamin Griveaux souhaite que la mairie verse jusqu'à 100.000 € d'apport aux ménages, pour aider les Parisiens à acheter leur logement, alors que les prix battent des records dans la capitale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Santé Marseille
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants