1 min de lecture Épidémie

Coronavirus : vers une pénurie de masques de protection ?

Vendredi 31 janvier la Chine a fermé ses frontières à tous types d'exportation de masques. Par conséquent, les autorités redoutent une pénurie de masques de protection, fortement demandés en raison du coronavirus.

>
Coronavirus : vers une pénurie de masque de protection ? Crédit Image : Niklas HALLE'N / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
Nicolas Bauby, le correspondant RTL, en plein reportage
Nicolas Bauby édité par Cassandre Jeannin

Le bilan du coronavirus ne cesse de s'alourdir. Les autorités de Pékin établissent désormais que le virus a fait 259 morts et contaminé 12.000 personnes. En France, six cas ont été recensés. Les 180 rapatriés de Wuhan ont pris leur quartier dans un centre de vacances de Carry-le-Rouet dans les Bouches-du-Rhône. Aucun d'entre eux ne présente de symptômes. Ils resteront à l'isolement pendant 14 jours. 

Conséquence de cette épidémie : la pénurie de masque de protection. L'entreprise Kolmi Hopen, qui appartient au groupe canadien Medicom, a vu son standard téléphonique exploser vendredi 31 janvier à Saint-Barthélémy d'Anjou près d'Angers. La société est en recherche de main d'oeuvre.

"Hier la Chine aurait fermé ses frontières à tous types d'exportation de masques. La conséquence c'est que la planète, qui aujourd'hui se fournit à plus de 80% en Chine, va avoir quelques soucis d'approvisionnement", estime Gérald Heuliez, directeur général de Kolmi Hopen, au micro de RTL. 

"Sur les masques médicaux les machines sont plus complexes. Donc, on a une nécessité de former les gens une dizaine de jours. Mais là, il faut faire face à l'ensemble des demandes qui arrivent de France, d'Europe, d'Asie et d'Amérique du Nord. Demain, il va y avoir de grandes difficultés pour les établissements de santé de se fournir en masques", indique le spécialiste. 

Un numéro vert mis en place

À lire aussi
Un singe qui boit en Inde coronavirus
Inde : des singes volent des échantillons de test sérologiques pour le Covid-19

Afin de rassurer le grand public, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé la mise en place d'un numéro vert pour toutes les questions qui ne sont pas médicales. il s'agit du 0 800 130 000. Il sera disponible à partir d'aujourd'hui, tous les jours de 9h à 18h. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Médecine Risque sanitaire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants