1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Les infos de 12h30 - Coronavirus : l’exécutif craint une quatrième vague
2 min de lecture

Les infos de 12h30 - Coronavirus : l’exécutif craint une quatrième vague

Au sommet de l'État, l'inquiétude autour d'un scénario similaire à celui de la rentrée 2020, avec un nouveau variant et une nouvelle vague de contaminations, est bien présente.

Le coronavirus (illustration)
Le coronavirus (illustration)
Crédit : HANDOUT / US FOOD AND DRUG ADMINISTRATION / AFP
Vincent Derosier - édité par Florine Boukhelifa

Ce mercredi 30 juin, la France entre dans sa dernière phase de déconfinement. Pourtant, le pays est loin d'en avoir fini avec l'épidémie. Contrairement au reste de la France, dans le département des Landes, où sévit le plus le variant Delta, les restrictions de confinement seront maintenus jusqu'au 6 juillet inclus.

Jean-François Delfraissy, le président du conseil scientifique, a déclaré mercredi "s'attendre à une quatrième vague à la rentrée, même plus nuancée". Une inquiétude largement partagée au sommet de l'État avec une impression de déjà-vu : un variant qui s'installe progressivement et une nouvelle vague qui viendrait frapper la France en septembre, après un été de relâchement et des Français qui rechignent à se faire vacciner.

Tous ces sujets préoccupent au plus haut point le Président. Un conseiller redoute également une fracture sociale et une facture vaccinale. Au gouvernement, certains s'interrogent sur la réaction des citoyens si de nouvelles restrictions devaient leur être imposées car leur voisin a refusé le vaccin. Le risque de fortes tensions dans le pays existe et est pris très au sérieux.

Le vaccin bientôt obligatoire ?

Pour éviter un scénario catastrophe, le gouvernement va poursuivre sa mobilisation. "Les français doivent comprendre que cette liberté retrouvée est sous conditions", dit un proche du Président. L'autre levier pour l’exécutif est la vaccination, convaincre les sceptiques, voire les forcer. À la rentrée, l'obligation de vaccination sera de nouveau mise sur la table, prévient un conseiller, pour les soignants, mais aussi le reste de la population si le relâchement est trop fort, comme chez les plus de 60 ans.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Santé - Selon une nouvelle étude publiée mercredi 30 juin, près d'un adulte sur six souffre d'obésité en France. Le surpoids, qui touche 30% des Français, est en léger recul.

Politique - Éric Zemmour a démenti mercredi 30 juin avoir dit à son désormais ex-éditeur, Albin Michel, qu'il serait candidat à la présidentielle.

Emploi - Les salariés ont jusqu'à minuit ce mercredi 30 juin pour convertir leurs heures du droit individuel à la formation (Dif) en euros. Attention, le site internet fait actuellement face à quelques difficultés.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/