1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : vers une vaccination obligatoire en septembre pour les soignants ?
2 min de lecture

Coronavirus : vers une vaccination obligatoire en septembre pour les soignants ?

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a indiqué que la vaccination contre la Covid-19 pourrait devenir obligatoire en septembre pour les soignants.

Une personne recevant une dose de vaccin (illustration)
Une personne recevant une dose de vaccin (illustration)
Crédit : OLIVER BERG / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP
Mélanie Costa & AFP

Les soignants pourraient être dans l'obligation de se faire vacciner contre la Covid-19. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a de nouveau menacé, ce mardi 29 juin, de la rendre "obligatoire" pour les professionnels de santé si le "travail de conviction" ne s'avère pas suffisant pendant l'été.

"On a donné la date de septembre, on se donne l'été pour que tout le monde ait eu le temps de faire son choix, après quoi, si la vaccination est insuffisante, nous irons vers une vaccination obligatoire", a ainsi affirmé Olivier Véran à l'antenne de franceinfo.

Le ministre de la Santé a également rappelé la nécessité de passer par la loi si la vaccination des soignants devait devenir obligatoire et a cité l'obligation vaccinale contre l'hépatite B pour travailler à l'hôpital ou encore celle contre la fièvre jaune pour se rendre en Guyane. Olivier Véran avait déjà, jeudi 17 juin, agité cette menace de vaccination obligatoire, rappelant que les soignants en ville étaient couverts à 85% et ceux travaillant en Ehpad à 50%.

"Je ne veux pas incriminer les soignants"

"Je ne peux pas prendre le risque d'avoir des vagues de Covid dans les Ehpad, d'être obligé de refermer les Ehpad, d'être obligé de dire à des dizaines, des centaines de milliers de personnes âgées qui n'ont rien demandé qu'elles ne peuvent plus voir leurs familles, qu'elles ne peuvent plus sortir, et compter les malades et les victimes dans les Ehpad parce qu'il y aurait une peur qui n'aurait pas pu être combattue et vaincue", a indiqué le ministre.

À lire aussi

"Je ne veux pas incriminer les soignants, leur travail est compliqué et ils en ont ras-le-bol, ils ont eu une année très difficile", a-t-il expliqué. Mais, a-t-il ajouté, "la seule manière de s'en sortir et de reléguer le Covid aux oubliettes, c'est de protéger les plus fragiles d'entre nous, ceux qui, même vaccinés, gardent un risque, faible, de décéder ou de faire une forme grave".

Interrogé sur la demande des médecins généralistes de disposer de la liste de leurs patients vaccinés, le ministre a assuré que la Cnil allait rendre jeudi un avis favorable. "Ils l'auront, je vous le dis, moi je souhaite ardemment, je demande à la Cnil de me laisser la possibilité d'envoyer aux médecins généralistes la liste de leurs patients qui ont été vaccinés de manière à ce qu'ils puissent mobiliser ceux qui ne l'ont pas été", a poursuivi Olivier Véran.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/