1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Les conseils de Michel Cymes pour préserver son cœur
2 min de lecture

Les conseils de Michel Cymes pour préserver son cœur

Provoquant 140.000 décès chaque année en France, les maladies cardio-vasculaires nous concernent tous.

Le jogging, comme ici dans le jardin des Tuileries à Paris, sera désormais interdit entre 10h et 19h (Illustration)
Le jogging, comme ici dans le jardin des Tuileries à Paris, sera désormais interdit entre 10h et 19h (Illustration)
Crédit : AFP / Archives, Loïc Venance
Les conseils de Michel Cymes pour préserver son cœur
02:40
Santé : les conseils de Michel Cymès pour préserver son cœur
02:49
Michel Cymes - édité par Jérémy Billault

Jeune, adolescent, adulte, femme ou homme, nous sommes tous concernés par les maladies cardio-vasculaires dont le bilan ne ce se de s'alourdir en France, avec quelque 140 000 décès chaque année. C'est par ailleurs la première cause de mortalité par les plus de 65 ans. 

Les femmes sont d'ailleurs concernées au premier chef car elles sont plus touchées que les hommes : 54% contre 46%, pour être précis. Même s'ils ne sont pas les premiers concernés, le cœur des enfants et des ados est en perte de vitesse. Depuis 40 ans, ils ont perdu 25% de leur capacité physique depuis 40 ans

Dans ce cadre, trois comportements sont à proscrire, conscients ou inconscients. La première de toutes les plaies : la sédentarité. Nous nous ruons sur l'ascenseur plutôt que les escaliers, la voiture pour un oui ou pour un non et bien des jobs aujourd'hui se pratiquent ainsi. 

Or, il se passe que notre cœur déteste tout ce qui est statique. Le cœur est un muscle. S’il ne travaille pas, ne serait-ce qu’un peu, il s’engourdit. Voilà pourquoi vous devez profiter de vos heures de pause pour être mobile, marcher, vous étirer, bref, tout plutôt que vous affaler sur un canapé. Cela en plus de ce que l'on conseille régulièrement : trois séances d'exercice physique par semaine. 

Le tabac, ennemi du cœur

À lire aussi

Il est également conseillé de ne pas se laisser gagner par le stress, de se ménager, de s'imposer des temps de relaxation. Le fait de bouger, quelle que soit la nature du mouvement que vous vous imposerez, diminue le niveau de stress. Car il est prouvé que le stress augmente le risque d’infarctus.

Enfin, il faut se défaire du tabac. Jusqu'à 30% des Français sont concernés. On l’associe souvent aux maladies respiratoires et dans le pire des cas au cancer du poumon mais ce n’est pas terrible non plus pour le cœur. Fumer augmente le risque d'accélération du rythme cardiaque, influe négativement sur la pression artérielle et altère les artères. Et il n'est jamais trop tard pour arrêter. 

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/