1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Les compléments alimentaires pour améliorer le sommeil sont-ils efficaces ?
3 min de lecture

Les compléments alimentaires pour améliorer le sommeil sont-ils efficaces ?

Sylvie Metzelard, journaliste au magazine "60 millions de consommateurs" explique les vertus de la mélatonine et met aussi en garde contre la prise excessive de compléments alimentaires.

Quels sont les compléments alimentaires pour mieux dormir ?
Quels sont les compléments alimentaires pour mieux dormir ?
Crédit : Kate Stone Matheson / Unsplash
Sommeil : quels sont les compléments alimentaires efficaces ?
09:57
Capucine Trollion
Capucine Trollion

De plus en plus de Français consomment des compléments alimentaires dans l'espoir de soulager un stress ou un trouble du sommeil. Très efficace pour certains, poudre de perlimpinpin pour d'autres. Difficile, en effet d'y voir clair avec les compléments alimentaires. Alors, lesquels choisir ? 

"Il faut savoir qu'il existe différents types de compléments alimentaires pour le sommeil. Certains sont à base de plantes qui sont utilisées traditionnellement dans cette indication, comme la valériane, la passiflore, la camomille et d'autres sont plutôt à base de mélatonine, l'hormone du sommeil. Il y a aussi des compléments qui associent carrément plante et mélatonine, on un peu de tout sur le marché" démarre Sylvie Metzelard, journaliste au magazine 60 millions de consommateurs.

Sylvie Metzelard explique qu'il est "ultra dur" de dire quels sont les compléments alimentaires les plus efficaces, car "il faut savoir que les fabricants eux-mêmes n'ont pas à présenter de tests d'efficacité, car ce ne sont pas des médicaments". Dans son étude pour 60 millions de consommateurs, Sylvie Metzelard et son équipe ont regardé quels compléments avaient une composition cohérente par rapport à l'indication. "Et s'ils pouvaient avoir des risques avec certaines substances, ou des effets secondaires ", précise-t-elle.

Faut-il préférer la mélatonine au donormyl ?

Les deux premiers compléments alimentaires "où les substances sont tout à fait correctes par rapport à l'indication" sont la Pâte Suisse Bonne Nuit de chez Lehning et Le Super Diet Mélatonine.  Flavie Flament se demande s'il faut préférer la mélatonine au donormyl ? "Ce n'est pas du tout la même chose. On ne joue pas du tout sur le même terrain. Le donormyl est un médicament qu'on prescrit pour les insomnies passagères. C'est un hypnotique, un somnifère, un médicament qui contient un antihistaminique, donc il a un effet sédatif", précise la journaliste. Plus encore, le donormyl est "accompagné de pas mal de contre-indications et d'effets secondaires".

Quand prendre de la mélatonine ?

À lire aussi

La mélatonine "existe sous forme de médicaments et de compléments alimentaires et ça vise à améliorer la phase d'endormissement, à condition d'être prise à la bonne dose et au bon moment", résume Sylvie Metzelard. Pour un trouble de l'endormissement, "l'idéal c'est de prendre la mélatonine 1h30 avant de se coucher", "ce qui n'est pas du tout indiqué clairement sur les boîtes de compléments alimentaires. On a un peu tout et n'importe quoi sur les boîtes", ajoute Sylvie Metzelard.

Sylvie Metzelard explique qu'il ne faut pas prendre de mélatonine si on est asthmatique, si on souffre de troubles du comportement, des troubles de l'humeur, de la personnalité, une maladie auto-immune ou inflammatoire. 

"Ce qui est très important quand on a des problèmes pour dormir, c'est de tenir un petit agenda du sommeil où l'on note tout avant d'aller en parler à son médecin : à quelle heure on s'endort, si on se réveille, si on ne se réveille pas", révèle Sylvie Metzelard. "Il n'y a pas de troubles du sommeil identique. Et ce n'est pas parce que votre ami vous dit que tel produit est bon, que ce sera le cas. On ne se ressemble pas du tout. Il faut vraiment se faire accompagner pour cela et si vous ne voulez pas en parler à votre médecin, il y a plein de gens, parlez-en au pharmacien ou à la pharmacienne. Ils sont là pour conseiller aussi très bien", précise la journaliste.

Existe-t-il un risque d'accoutumance ?

La mélatonine dosée au-dessus de 2 grammes, devient un médicament. Au-delà de deux grammes, "le produit est soumis à un circuit réglementaire qui est bien plus contraignant que pour un complément alimentaire. Et avec un complément alimentaire dosé à 1,90 milligrammes, donc, c'est très proche d'un médicament, vous aurez un étiquetage et des mises en garde très light", explique encore Sylvie Metzelard. On pourra par exemple, "omettre de vous dire que la mélatonine est contre-indiquée pour les personnes épileptiques".

"Il ne faut pas prendre ce type de produit à long terme et n'importe comment parce que ça peut mettre au repos votre sécrétion naturelle de mélatonine. Et c'est ce qui va vous poser un problème au moment d'arrêter la cure, parce qu'en fait, concrètement, vous pouvez complètement détraquer vos cycles de sommeil. Donc faire l'inverse de ce vous cherchez à faire", complète la journaliste.

"Les compléments alimentaires, c'est vraiment une alternative intéressante pour éviter de passer à des médicaments à risque comme les benzodiazépines (type Lexomil et Xanax, ndlr). Alors, y recourir peut peut-être contribuer au sevrage, mais ce n'est pas quelque chose à décider tout seul dans son coin parce qu'on ne peut pas arrêter les benzodiazépines", met en garde Sylvie Metzelard. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/