2 min de lecture Santé

Les actualités de 12h30 - Santé : la consommation d'alcool n'a pas reculé en dix ans

L'académie nationale de médecine exige des mesures fortes pour lutter contre l'alcoolisme. Elle propose de mettre en place un prix minimum de vente par gramme d'alcool.

micro générique Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les actualités de 12h30 - Santé : la consommation d'alcool n'a pas reculé en dix ans Crédit Image : Unsplash/Kelsey Knight | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin édité par Thomas Pierre

La consommation d'alcool n'a quasiment pas reculé depuis dix ans et près d'un quart des Français, soit 10 millions d'adultes, en boivent trop d'après Santé publique France. La dernière campagne est passé inaperçue. L'Académie de médecine sort donc de sa réserve et propose de mettre en place un prix minimum de vente par gramme d'alcool.

Un pays l'a fait depuis un an et demi. L'Écosse a fixé un prix minimum par dose d'alcool contenue dans une bouteille. Une dose, c'est environ 10 grammes, cela correspond à un verre de vin, un demi de bière, une dosette de whisky. Par exemple : dans une bouteille de vin, il y a 7 doses, l'équivalent de 7 verres. Un prix minimum de 50 centimes d’euros la dose a été fixé, vous multipliez alors par 7. Vous ne pouvez plus vendre en magasin une bouteille de vin à moins de 3.50 euros. 

Même chose pour la vodka, dans une bouteille vous avez 30 doses, fois 50 centimes, la bouteille de vodka bas de gamme serait vendue à 15 euros minimum, alors qu'on en trouve aujourd'hui à deux fois moins chère.  Le but est de dissuader les jeunes et les gros buveurs qui s’abîment la santé avec des alcools premiers prix. 

Cette idée plait beaucoup à certains vignerons français car les vins bon marché sont en général étrangers. Les Français misent sur la qualité et sont souvent largement au dessus de 3.50 euros la bouteille. Donc un prix minimum, ça pénaliserait leurs concurrents.   

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
La cigarette est toujours à l'origine d'un décès sur huit en France santé
Journée sans tabac : patchs, thérapies, applis... Les conseils pour arrêter de fumer

Japon - Ce mardi 30 avril, l'empereur nippon Akihito a abdiqué au profit de son fils Naruhito. Deux souverains aux profils bien différents, explique l'historien du Japon Jean-Marie Bouissou,

Auchan - En France, le groupe Auchan a annoncé la vente de 21 supermarchés, hypermarchés, entrepôts et drives. Plus de 700 salariés seraient concernés d'après la CFDT.

1er mai - Le traditionnel défilé syndical du 1er mai sera cette année rejoint par les "gilets jaunes". Les autorités craignent, comme en 2018, une journée de violences avec la présence de "black blocs".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Alcool Médecins
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797531872
Les actualités de 12h30 - Santé : la consommation d'alcool n'a pas reculé en dix ans
Les actualités de 12h30 - Santé : la consommation d'alcool n'a pas reculé en dix ans
L'académie nationale de médecine exige des mesures fortes pour lutter contre l'alcoolisme. Elle propose de mettre en place un prix minimum de vente par gramme d'alcool.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/les-actualites-de-12h30-sante-la-consommation-d-alcool-n-a-pas-recule-en-dix-ans-7797531872
2019-04-30 13:07:15
https://cdn-media.rtl.fr/cache/bFtSLlEiGfxlrzNps5-e-A/330v220-2/online/image/2019/0116/7796247589_le-vin-n-est-pas-un-alcool-comme-les-autres-selon-le-ministre-de-l-agriculture.jpg