1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Israël : pourquoi 40% des nouvelles contaminations touchent des personnes vaccinées
2 min de lecture

Israël : pourquoi 40% des nouvelles contaminations touchent des personnes vaccinées

En Israël, 40% des nouveaux cas sont des personnes vaccinées, ce qui signifie que le variant Delta est très contagieux.

Un médecin prépare une dose du vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 dans la ville israélienne de Holon, près de Tel Aviv, le 21 juin 2021. (Illustration)
Un médecin prépare une dose du vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 dans la ville israélienne de Holon, près de Tel Aviv, le 21 juin 2021. (Illustration)
Crédit : JACK GUEZ / AFP
Israël : pourquoi les personnes vaccinées sont quand même contaminées
02:36
micro générique
Jean-Mathieu Pernin

Aujourd’hui, 40% des nouvelles contaminations en Israël toucheraient des personnes vaccinées, est-ce un échec de la politique sanitaire ? Israël, pays exemplaire en terme de vaccination, qui a pris de cours le Vieux continent sur le sujet et qui n’avait plus qu’une dizaine de cas par jour début juin s’inquiète d’un reprise épidémique.

40% des nouveaux cas sont des personnes vaccinées, ce qui signifie que le variant est très contagieux. "Nous ne sommes pas inquiets, mais vigilants", a déclaré le professeur Gabi Barbash, lundi 21 juin. L'inquiétude est bien présente pour des cas de variant Delta. C'est l'information sur laquelle se jettent, avec de la bave aux lèvres, les anti-vaccins et notamment Florian Philippot qui, sur Twitter, n'a pas hésité mardi 22 juin à écrire : "Les cas à la hausse en Israël, dont 40% de vaccinés, 11.625 cas positifs ce jour au Royaume-Uni, au plus haut depuis fin février. Mais Véran et les 'covidistes' continuent de nous chanter matin, midi et soir le tout-vaccinal ! Stop !". 

Il est bon de rappeler que la vaccination est efficace contre les formes graves, qu’elle ne protège pas à 100% mais permet d'éviter les cas graves. De nouvelles infections peuvent donc survenir sans faire augmenter pour autant les hospitalisations dans les mêmes proportions. 

ll existe une inquiétude concernant la vaccination des adolescents

Il faut déjà mettre en perspective les chiffres de cette reprise des contaminations puisque plus de 100 personnes positives ont été recensées en 24 heures lundi 21 juin, pour la première fois depuis fin avril. La moyenne sur les sept derniers jours en Israël a dépassé les 50 cas quotidiens. On n'est pas dans une résurgence massive mais c’est une tendance.

À lire aussi

Ensuite, les récents clusters ont été repérés dans des écoles. Or, Israël comme les États-Unis sont confrontés au même problème. Si 60 % de la population israélienne est complètement vaccinée, c’est le cas de seulement 21 % des 10-19 ans. De plus, de nombreux Israéliens sont revenus de Moscou récemment, là où actuellement flambe le variant Delta. La date à laquelle les touristes vaccinés seront autorisés à venir en Israël a même été décalée ce mercredi du 1er juillet au 1er août. On reste prudent. 

Qu'en est-il de l'immunité collective ?

L'immunité collective serait le graal pour en finir avec le Covid-19 et c'est une chose complexe à obtenir. Le variant Delta est 60% plus contagieux que le variant britannique. Cela signifie en pratique qu'il faut vacciner une très large part de la population, or les courbes des piqures se tassent et il n’est donc pas illogique de voir une immunité collective encore lointaine et une reprise des cas. Le variant anti-vaccin n’a pas fini de faire parler de lui.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/