1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Inde : qu'est-ce que le variant "Delta plus", qui inquiète les autorités ?
1 min de lecture

Inde : qu'est-ce que le variant "Delta plus", qui inquiète les autorités ?

ÉCLAIRAGE - Le ministère indien de la Santé a annoncé avoir placé trois États de l'Inde en alerte, à la suite de la circulation du "Delta Plus", classé comme "préoccupant".

Des personnels de santé en Inde, pendant l'épidémie de coronavirus (illustration)
Des personnels de santé en Inde, pendant l'épidémie de coronavirus (illustration)
Crédit : Arun SANKAR / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault

Alors qu'il progresse dans de nombreux pays, dont la France où il représente désormais "entre 9 et 10%" des nouveaux cas positifs, le variant indien "Delta" connaît déjà une mutation, qui inquiète fortement les autorités indiennes. 

Dans un communiqué publié mardi 22 juin, le ministère indien de la Santé a annoncé avoir placé les États du Maharashtra, du Kerala et du Madhya Pradesh en alerte. La raison, c'est le "Delta Plus", une mutation du variant indien, classé comme "préoccupant", par les autorités sanitaires indiennes. 

"Sur la base des récentes conclusions de l'INSACOG, le ministère de la Santé a mis en alerte et recommandé la vigilance dans les États du Maharashtra, du Kerala et du Madhya Pradesh au sujet du variant Delta Plus de la Covid-19, observé dans certains districts de ces États", indique le communiqué, relayé par BNO Newroom

Davantage de formes graves

L'INSACOG a pour mission d'étudier et surveiller le séquençage du génome et la variation virale des souches circulantes de la Covid-19 en Inde. Le Delta Plus se caractérise par une très forte transmission, une liaison plus solide aux récepteurs des cellules pulmonaires ainsi qu'une diminution possible de la réponse des anticorps monoclonaux, rapporte Le Figaro. 

À lire aussi

Plus contagieux que les souches précédentes, ce variant poursuit sa diffusion dans le monde, notamment au Royaume-Uni, où il a remplacé en quelques semaines le variant Alpha, apparu fin 2020 dans le sud-est de l'Angleterre, précise l'AFP. Selon certaines données préliminaires, ce dernier pourrait également entraîner davantage de formes graves de la maladie ainsi qu'une efficacité moindre des vaccins.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/