1 min de lecture Maisons de retraite

Droit de visite dans les Ehpad : "Le ministre nous a entendus", dit le président de l'AD-PA

INVITÉ RTL - Pascal Champvert, président de l'Association des Directeurs au service des Personnes âgées (AD-PA) a réagi aux annonces du ministre de la Santé Olivier Véran.

Micro générique Switch 245x300 L'invité de RTL Soir Week-End Vincent Parizot
>
Droit de visite dans les Ehpad : "Le ministre nous a entendus", dit le président de l'AD-AP Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : Vincent Parizot | Durée : | Date : La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot Journaliste RTL

À partir de demain et sous certaines conditions très strictes, les visites familiales dans les Ehpad seront à nouveau autorisées, a annoncé ce dimanche 19 avril le ministre de la Santé Olivier Véran. Un soulagement pour Pascal Champvert, président de l'Association des Directeurs au service des Personnes âgées.

"Voilà plusieurs semaines que nous militons pour un certain nombre de points dont celui du retour des familles. Tous les établissements potentiellement sont concernés et pas que les Ehpad. Cela fait plus de 700.000 de personnes âgées et, avec la famille, cela fait plusieurs millions de personnes qui sont ravies ce soir", explique-t-il.

Olivier Véran a toutefois indiqué que ces visites seraient soumises à des conditions très strictes, les contacts physiques étant par exemple interdits. "Il ne s'agit pas de remettre en cause la logique globale du confinement, précise Pascal Champvert. Mais, au delà de ça, il faut aller au bout des avis du Comité Consultatif National d'Éthique dont nous avions demandé la saisine".

"Il faut beaucoup de psys, poursuit-il. Le ministre a évoqué la nécessité d'un accompagnement pour les personnes âgées et pour les salariés. Donc nous demandons un grand plan de recrutement de psychologues et un grand plan de travail avec des coachs pour les équipes. Et puis il faudra aussi permettre les sorties des résidents dans les parcs et les jardins et, enfin, permettre le retour des bénévoles", détaille encore Pascal Champvert.  

À lire aussi
santé
Coronavirus : quelles pistes le gouvernement envisage-t-il pour freiner le virus ?

Car l'absence de visites a eu des conséquences psychologiques très lourdes chez certains pensionnaires des maisons de retraite. "Ne plus pouvoir voir les gens qu'on aime, c'est extrêmement grave et ça l'est encore plus pour les personnes qui n'ont pas recours aux technologies modernes (...) Mais pour l'instant nous sommes ravis,le ministre nous a entendu donc nous sommes satisfaits et nous espérons qu'il tirera les conséquences des autres avis du Comité Consultatif National d'Éthique", conclut-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Maisons de retraite Confinement Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants