2 min de lecture Épidémie

Coronavirus et confinement : "Il faut poursuivre les efforts," dit le Pr Chauvin

INVITÉ RTL - Le professeur Franck Chauvin, membre du comité scientifique auprès du gouvernement, relève les effets bénéfiques du confinement et encourage à poursuivre les efforts fournis jusqu'ici.

Micro générique Switch 245x300 L'invité de RTL Soir Week-End Vincent Parizot
>
Coronavirus et confinement : "Il faut poursuivre les efforts," dit le Pr Chauvin Crédit Image : Ludovic Marin / AFP | Crédit Média : Vincent Parizot | Durée : | Date : La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot et Sarah Belien

Les chiffres communiqués par le directeur général de la Santé montrent bel et bien l'efficacité du confinement. Le professeur Franck Chauvin, membre du conseil scientifique consulté par le gouvernement dans le cadre de la gestion de la crise du coronavirus, appelle à ne pas relâcher les efforts fournis par les Français.

Pour la 9e journée consécutive, le nombre de patients dans les services de réanimation est en net recul. C'est notamment le cas dans le Grand Est, une région fortement touchée par le virus. Pour autant, le professeur Franck Chauvin souhaite rappeler que "les résultats sont obtenus grâce à ses efforts, et il faut que le taux de propagation baisse encore" dans les prochaines semaines pour avoir une meilleure sortie de confinement.

"C'est pour cela que le confinement a été prolongé," argumente le spécialiste. "Il faut que la propagation baisse car c’est la vie de nos concitoyens qui est en jeu," assène-t-il. Pour ce qui est du déconfinement qui doit avoir lieu à partir du 11 mai, le professeur reste prudent. "À partir d'études, on peut identifier les personnes les plus à risques. Dès lors que l’on parle de sortie du confinement qui sera sans doute très progressive, il faut absolument que ces personnes se protègent," explique le professeur Franck Chauvin.

Une "deuxième partie de confinement" différente

Ce "second confinement" dont parle le professeur sera néanmoins différent du confinement que nous vivons actuellement. "Ce que nous vivons en ce moment, l’objectif est de diminuer la circulation du virus. Le deuxième confinement est de se protéger de contaminations accidentelles par quelqu'un que l'on rencontrerait dans un lieu public," expose le professeur Franck Chauvin.

À lire aussi
hôpitaux
Coronavirus : la vaccination ne suffira pas pour éviter un bond des hospitalisations

Sur le sujet, le spécialiste explique qu'en tant que membre du comité scientifique, "même si nous n’y sommes pas, je crois que tous les services de l’État se préparent de façon à ce que la sortie du confinement se passe le mieux possible." Même si, rappelle le professeur, on ne passera pas du tout confinement à rien du tout."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Confinement Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants