1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Détox : comment prendre soin de son foie après les fêtes ?
3 min de lecture

Détox : comment prendre soin de son foie après les fêtes ?

Après les fêtes de fin d'année et les assiettes bien remplies, certains se demandent comme se détoxifier efficacement. Tour d'horizon des différentes méthodes pour retrouver un équilibre alimentaire.

Des fruits et légumes (illustration).
Des fruits et légumes (illustration).
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Détox : comment prendre soin de son foie après les fêtes !
00:03:55
Détox : comment prendre soin de son foie après les fêtes !
00:03:55
Micro générique Switch 795x530
Aline Perraudin - édité par Florise Vaubien

Pendant les fêtes, on a fait quelques petits excès et c’est notre foie qui a été mis à rude épreuve. On voit ce qui marche pour se détoxifier et aussi... ce qui est inutile ! Quand on a fait des excès pendant les fêtes, est-il intéressant de faire une cure détox ?

Cela dépend de ce que l’on entend par détox. Si l’on veut plutôt parler de break digestif, d’arrêter l’alcool, de manger moins, oui c’est utile pour accorder du répit à notre foie, l’organe principal de la détoxification, et à nos autres organes - les reins, les poumons, le côlon, et la peau - chargés d’évacuer les déchets.

Parmi les 300 fonctions essentielles qu’il remplit, le foie agit comme une grosse station d’épuration. Il élimine tout ce qui peut nous être nocif. Il filtre le sang et le débarrasse de toutes les substances toxiques qui sont ensuite évacuées dans la bile ou l’urine. C’est encore lui qui produit la bile qui est indispensable pour dégrader les graisses…Alors, le meilleur moyen de le soulager, c’est d’alléger son alimentation. Et rappelons que la crise de foie n’existe pas. Ce que l’on prend pour des problèmes de foie ne sont que des problèmes de digestion !

Limiter les aliments trop gras, trop sucrés et transformés

On va limiter les aliments trop gras, trop sucrés et trop transformés. Alors, plutôt que de parler de détox, il faut parler de rééquilibrage alimentaire. Et ce, en choisissant des aliments qui se digèrent facilement et riches en nutriments, vitamines et minéraux - qui contribuent au bon fonctionnement général de l’organisme, et notamment du foie.

À écouter aussi

Concrètement, on mise sur la soupe de légumes et sur les protéines maigres - viandes blanches, poisson, tofu - avec en accompagnement des légumes car ils sont riches en polyphénols, des molécules qui luttent contre l’inflammation des cellules du foie. On peut les associer à des féculents, lentilles, haricots, riz, pâtes, si possible complets. 

Il faut répartir dans la journée deux produits laitiers, faibles en matières grasses, comme les yaourts ou le fromage blanc à 30%, et deux fruits maximum. En somme, on mange le plus naturel possible, et on pense à bien s’hydrater. Avec de l’eau, bien sûr. 

Des jus ou des tisanes ?

La plupart des médecins vous diront que le foie n’a besoin de rien pour faire son boulot. Il ne faut pas confondre deux choses : alléger son travail en mangeant moins gras et moins sucré et penser que certaines substances aident à le détoxifier.

Pissenlit, artichaut, radis noir, boldo… sont des plantes connues pour stimuler les sécrétions de bile par le foie. Donc effectivement, elles peuvent améliorer la digestion, mais aucune étude n’a prouvé que ces plantes détoxifient le foie ou sont capables d’augmenter ses capacités d’élimination des toxines.

Il en est de même pour les jus de citron, de pamplemousse, de chou kale, ou d’autres légumes et fruits. Ils peuvent faciliter l’évacuation de la bile : ils sont riches en vitamines et minéraux, mais ils ne nettoient pas le corps !

Est-il bénéfique de jeûner après les fêtes ?

On parle beaucoup du jeûne intermittent qui consiste à sauter un repas ou à ne pas manger pendant une journée. Là encore, ce n’est pas forcément une bonne idée. L’organisme n’est pas un adepte des montagnes russes. Il a besoin d’un minimum de nutriments pour fonctionner correctement.

Une solution pour ne pas perturber l’organisme ? Avancer l’heure du dîner pour augmenter la durée du jeûne nocturne. Mais il faut continuer à faire trois repas légers et faciles à digérer pour apporter à l’organisme tout ce dont il a besoin, notamment pour se détoxifier ! Et même s’il ne fait pas beau, on continue à bouger - ne serait-ce que marcher 30 minutes par jour - car cela favorise le déstockage de la graisse au niveau du foie.

La rédaction vous recommande

 

À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/