1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : masques, tests, passe vaccinal... Tout ce qu'il faut savoir sur la levée des restrictions sanitaires
6 min de lecture

Coronavirus : masques, tests, passe vaccinal... Tout ce qu'il faut savoir sur la levée des restrictions sanitaires

Masque, tests, retour à l'école, passe vaccinal … Les restrictions sanitaires n'arrêtent pas de changer depuis plusieurs mois, alors on vous aide à vous y retrouver avec un mode d'emploi.

Mode d'emplois des règles Covid en ce moment
Mode d'emplois des règles Covid en ce moment
Crédit : PASCAL GUYOT / AFP
Philippine Rouvière Flamand

Le protocole sanitaire change en permanence, entre les annonces officielles du gouvernement et les recommandations de la HAS (la Haute Autorité de Santé), par facile de s'y retrouver. Alors voilà le mode d'emploi des restrictions sanitaires en vigueur et à venir.

Dans les bars, restaurants, cafés, hôtels et boîtes de nuit : ces établissements sont soumis au passe vaccinal (anciennement passe sanitaire), seules les personnes ayant un passe vaccinal valide peuvent entrer. Dés l'âge de 6 ans, jusqu'au 28 février, les clients doivent obligatoirement porter le masque (chirurgical ou FFP2) lors de leurs déplacements dans l'établissement, y compris en terrasse. Des gels hydroalcooliques doivent être disposés à l'entrée et à la sortie de l'établissement ainsi que dans les toilettes et en terrasse. Enfin, l'autorisation de la consommation et vente de boissons debout accompagne la réouverture des boîtes de nuit (16 février). 

À l'école

Le protocole sanitaire de niveau 2 sera appliqué dans tous les établissements scolaires dès la rentrée : le 21 février pour la zone B, le 28 février pour la zone A et le 7 mars pour la zone C. Le protocole de niveau 2 implique que tous les cours, de l'école primaire au lycée, sont donnés en présentiel. Les mesures renforcées d'aération et le lavage de main sont maintenues, ainsi que le port du masque en intérieur pour le personnel et les éleves dès le CP. Le sport quant à lui, est autorisé en extérieur et en intérieur, à l'exception des sports de contact.

Dans les écoles maternelles et primaires, si un cas de Covid-19 est confirmé, les autres élèves peuvent continuer à venir en présentiel s'ils ont des autotests négatifs le jour J, à J+2 et à J+4. À partir du 28 février, il suffira d'avoir un autotest négatif deux jours après que le cas ait été confirmé.

À écouter aussi

Dans les collèges et lycées, les élevés qui ont une vaccination complète peuvent continuer à venir en présentiel si un cas est détecté, à condition de présenter des autotests négatifs le jour même, deux jours et quatre jours après. Dés le 28 février, ils n'auront plus qu'à avoir un autotest négatif deux jours après que le cas ait été confirmé.

En ce qui concerne les élèves non vaccinés, avec une couverture vaccinale partielle ou à risque, ils doivent s'isoler une semaine et suivre les cours à distance. Ces élèves doivent présenter un test PCR ou antigénique négatif à la fin de la période d'isolement. 

En entreprise

Le télétravail est recommandé en entreprise. Il n'est plus obligatoire et est déterminé par l'employeur. Le ministère du Travail recommande également que les réunions soient faites à distance. Si elles sont en présentiel, le masque est obligatoire, ainsi que les règles de distanciation sociale et l'aération. 

Dans l'entreprise, du gel hydroalcoolique, du papier jetable et des masques (chirurgicaux) doivent être à disposition. Le port du masque est obligatoire, mis à part pour les personnes seules dans un bureau à leur nom ou dans les ateliers quand les mesures d'aération et une distance de 2 mètres entre chaque personne sont respectées, ainsi que le port d'une visière.

Pour les personnes qui travaillent dans des établissements médicaux et de soins, la vaccination est obligatoire, y compris pour ceux qui interviennent ponctuellement. Celles qui travaillent dans les activités de loisir, la restauration commerciale, le débit de boissons, les foires, séminaires et salons professionnels, doivent avoir un passe vaccinal. 

Les règles à suivre si vous êtes cas contact

Si un salarié est cas contact et qu'il n'a pas son schéma vaccinal complet, il doit rester chez lui et contacter son médecin. Même chose s'il a des symptômes ressemblant à ceux du Covid-19 (toux, difficultés respiratoires, etc.). Si la personne a un schéma vaccinal complet et est cas contact, il n'est pas nécessaire de s'isoler. 
Pour les personnes qui ont un schéma vaccinal complet ou qui ont été positif au Covid-19 il y a moins de quatre mois, vous n'avez pas à vous isoler. 

Si vous êtes concernés, vous devez tout de suite faire un test (PCR ou antigénique). S'il est négatif, il faut ensuite faire un autotest deux jours après, et un autre à J+4. Ces autotests doivent vous être distribués gratuitement en pharmacie après votre test (PRC ou antigénique) positif. 

Pour les personnes non vaccinées, sans passe vaccinal ou immunodéprimées, il faut s'isoler sept jours à partir du dernier contact avec la personne contaminée et faire un test (PCR ou antigénique) à la fin de la période d'isolement. Ce test peut être gratuit, y compris pour les personnes qui n'ont pas de passe vaccinal, si la personne à risque montre le justificatif de cas contact de l'Assurance Maladie (SMS) ou en remplissant une attestation sur l'honneur. Si le test est négatif, l'isolement est terminé. 

Les règles à suivre si vous êtes positif

L'Assurance maladie contacte par sms (38663) ou par téléphone toutes les personnes dont le test est positif, qu'ils soient faits en laboratoire ou en pharmacie. Si vous avez été contacté, faites une liste de vos cas contact et prévenez les directement ou en passant par la plateforme de l'Assurance maladie. Si vous avez besoin d'un arrêt de travail, vous pouvez vous rendre sur le site declare.ameli.

Le protocole d'isolement sanitaire est diffèrent en fonction du statut vaccinal. 

Si vous avez un schéma vaccinal complet ou que vous avez eu le Covid-19 il y a moins de quatre mois, vous devez vous isoler tout de suite après avoir reçu le résultat positif. Cinq jours après le début des symptômes (s'il y en a) ou après avoir fait votre premier test, faites un test antigénique. S'il est négatif et que vous n'avez plus de symptômes depuis deux jours, la période d'isolement s'arrête. Si le test est positif ou que vous n'en avez pas fait, la période d'isolement s'arrête à sept jours après les premiers symptômes ou le premier test. Il n'est pas nécessaire de faire un nouveau test à J+7. Ce protocole est le même pour les enfants de moins de 12 ans, indépendamment de leur statut vaccinal. 

Si vous n'êtes pas vacciné ou n'avez pas un schéma vaccinal complet, le protocole est le même, mais l'isolement est plus long. Il faut attendre sept jours avant le deuxième test et l'isolement passe à dix jours si vous ne le faites pas ou qu'il était positif. 

Si vous avez toujours des symptômes après votre isolement, contactez votre médecin. Vous n'êtes pas obligé de rester isolé, mais il est conseiller de ne pas sortir avant que les symptômes ne soient passés depuis 48 heures. Si ce sont des difficiles à respirer, appelez le 15 ou le 114 pour les personnes sourdes ou malentendantes. 

Les conditions pour avoir le passe vaccinal

Le passe vaccinal s'applique pour toutes les personnes de 16 ans et plus. Il permet de rentrer dans des restaurants, cinémas, théâtres, musées, stades et transports en commun ou de voyager en train ou en avion.

Pour les personnes qui ont entre 16 et 18 ans, un schéma vaccinal est complet à partir de la deuxième dose. Il est considéré comme complet pour les personnes de plus de 18 ans qui ont fait leur dose de rappel (2ème ou 3ème) quatre mois après la précédente injection. Un certificat de rétablissement permet également d'avoir le passe vaccinal. On obtient ce certificat grâce à un résultat positif à un test (PCR ou antigénique) de plus de onze jours et de moins de six mois.

Les mineurs de 12 à 15 ans ne sont pas soumis au passe vaccinal mais au passe sanitaire, pour lequel un test PCR ou antigénique suffis. 

Où le masque est-il obligatoire ?

Bien que le masque ne soit plus obligatoire à l'extérieur, s'il est impossible de respecter la distanciation sociale d'un mètre, il faut le porter.

Dés le 28 février, il ne sera plus non plus obligatoire en intérieur pour les lieux soumis au passe sanitaire. Il sera donc toujours imposé dans les transports en commun et en entreprise par exemple.

Cependant, Olivier Véran, le ministre de la Santé, à envisagé mercredi la fin du port du masque pour les adultes et les enfants en intérieur "à la mi-mars, si les hôpitaux sont en état normal de fonctionnement, et si la circulation du virus est très faible". La Covid-19 "n’est pas derrière nous, mais ça s’améliore nettement partout, donc c’est une nouvelle rassurante", s’est félicité le ministre, rappelant toutefois qu'il "y a encore beaucoup de malades à l’hôpital, en réanimation et encore beaucoup trop de morts au quotidien".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/