1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Covid-19 : Michel Cymes vous dit pourquoi certains sont contaminés et d'autres pas
3 min de lecture

Covid-19 : Michel Cymes vous dit pourquoi certains sont contaminés et d'autres pas

Les spécialistes assurent qu’il y a trois éléments qui interviennent dans la contamination par le coronavirus : l’environnement, l’être humain et le virus. C’est la rencontre entre les trois qui va déclencher une infection.

Une personne en train de se faire dépister au coronavirus à Brooklyn (New York), le 8 octobre 2020.
Une personne en train de se faire dépister au coronavirus à Brooklyn (New York), le 8 octobre 2020.
Crédit : Angela Weiss / AFP
Covid-19 : Michel Cymes vous explique pourquoi certains sont contaminés et d'autres pas
03:13
Covid-19 : Michel Cymes vous explique pourquoi certains sont contaminés et d'autres pas
03:13
Michel Cymes - édité par Sarah Ugolini

Il y a, on le sait, de plus en plus de Français touchés par le coronavirus et de plus en plus de personnes testées positives. Il suffit de regarder autour de soi et on se retrouve de plus en plus souvent cas contacts. Et pourtant nous ne sommes pas contaminés, alors pourquoi certains et pas d’autres ?

Vous avez été en contact avec une personne qui vous a appelée pour vous dire, méfie-toi je suis positif à mon test PCR et comme on s’est vu et parlé l’autre jour, même si c’était avec un masque, je préfère te prévenir. Mais en fait vous étiez deux à parler à cette personne, et bingo, elle elle l’a attrapé et pas vous. Pourquoi ? Qu’est ce qui fait que l’on échappe au virus alors qu’une personne qui a partagé les mêmes conditions que vous a été contaminée ? Eh bien ça c’est la grande question à laquelle on n’a pas vraiment de réponse précise, mais quelques hypothèses.

Je les ai regardé de près ces hypothèses car il ne se passe pas une semaine, sans qu’à cause des tournages, et malgré les gestes barrières, je ne sois appelé pour me dire que la personne que l’on interviewait était positive et pourtant, jusqu’à présent, pas de Covid. Ce que disent les spécialistes c’est qu’il y a trois éléments qui interviennent : l’environnement, l’être humain et le virus, et c’est la rencontre entre les trois qui va déclencher une infection.

Tout dépend de la charge virale reçue

Question environnement, il y a les températures qui entrent en considération, vous savez ce froid sec. Mais il y a un autre facteur important, la fameuse charge virale. La charge virale, c’est en gros la concentration de virus, le nombre de particules virales que vous recevez de la part du donneur, le contaminant. Et cette charge virale n’est pas homogène, ça dépend de pas mal de facteurs. Lors d’un éternuement ou d’une toux, il n’y aura pas la même charge virale selon que vous êtes en face ou sur le côté, selon le déplacement d’air etc… Et bien sûr, moins de virus c’est plus de chance pour votre organisme de s’en débarrasser.

Il y a aussi le système immunitaire qui rentre en jeu. Là, on peut parler d’inégalité de chances face à un virus. Le côté génétique joue un rôle, on est plus ou moins bien prédisposé à se défendre, et ça on ne peut pas y faire grand-chose. Il y a aussi le nombre de récepteurs que l’on a, ainsi que plus ou moins de ces fameux interférons qui interviennent au début de l’attaque pour repousser le virus. En revanche, on peut et on doit jouer sur les facteurs qui peuvent rendre ce système immunitaire plus efficace.

À lire aussi

On en a déjà parlé mais le sommeil est essentiel, qui dit dette de sommeil dit baisse d’efficacité, et bien sûr le sport joue aussi sa part. Tout ça est prouvé scientifiquement, vous dormez bien et vous bougez et votre système immunitaire est plus efficace.

L'immunité croisée entre-t-elle en jeu ?

On a aussi parlé d’immunité croisée et c’est une hypothèse qui est intéressante. L’immunité croisée, c’est le fait d’être protégé contre un virus parce qu’un jour vous avez rencontré un autre virus, qui n’était pas le coronavirus, mais qui lui ressemblait beaucoup. Tellement, que le système immunitaire croyant reconnaître l’attaque comme s'il l’avait déjà vue. C’est le principe de l’immunité, appelée icicroisée parce que les deux virus sont différents. On n’a pas encore de preuve, mais on en parle beaucoup.

En tout cas, quelle qu’en soit la raison, nous ne sommes pas égaux face au coronavirus. On le voit avec ceux qui, cette fois pour des raisons bien identifiées comme les comorbidités, font des formes graves. Mais c’est un fait, certains échappent complètement au coronavirus et pas les autres.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/