1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Covid-19 : des centaines de milliers de candidats à la vaccination après les annonces de Macron
1 min de lecture

Covid-19 : des centaines de milliers de candidats à la vaccination après les annonces de Macron

Les annonces d'Emmanuel Macron, visant à inciter à la vaccination, ont provoqué une augmentation des prises de rendez-vous dans la soirée du lundi 12 juillet.

Une femme se fait vacciner contre la Covid-19
Une femme se fait vacciner contre la Covid-19
Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Camille Guesdon & AFP

"Vous êtes des centaines de milliers à avoir réservé un rendez-vous de vaccination ce soir". C'est ce qu'a déclaré Olivier Véran, le ministre de la Santé, sur Twitter, lundi 12 juillet. Les annonces d'Emmanuel Macron, visant à inciter à la vaccination, ont provoqué un premier regain des prises de rendez-vous dans la soirée. Le ministre de la Santé a notamment ajouté : "On a des vaccins, des centres ouverts partout et des dizaines de milliers de soignants, pompiers, agents des collectivités qui n'attendent que vous".

Dans le début de soirée du lundi 12 juillet, le site Doctolib avait tweeté que "20.000 rendez-vous" de vaccination étaient pris "toutes les minutes", avec 10 minutes d'attente pour accéder au site.

212.000 personnes avaient déjà pris rendez-vous dans la journée

Selon le site, 212.000 personnes avaient déjà pris rendez-vous par anticipation dans la journée pour une première injection ce week-end. C'est "un record" depuis un mois et "jusqu'à 40% de plus que les week-ends précédents". Ce phénomène résulte de la pression mise sur les non-vaccinés, par le président de la République, pour éviter une nouvelle vague de Covid-19, alors que le virus repart à la hausse dans tous les territoires avec le variant Delta.

À neuf mois de la présidentielle, Emmanuel Macron a décidé d'imposer le pass sanitaire à l'entrée de la plupart des lieux publics. Il a également rendu la vaccination obligatoire pour les soignants et les personnes au contact des personnes fragiles, avec sanctions à la clé. Le chef de l'État a notamment déclaré : "Plus nous vaccinerons, moins nous laisserons d'espace au virus" et "c'est donc une nouvelle course de vitesse qui est engagée".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/