1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : tous les Français devront-ils recevoir une quatrième dose ?
2 min de lecture

Coronavirus : tous les Français devront-ils recevoir une quatrième dose ?

En pleine reprise épidémique, l'exécutif n'exclut pas d'ouvrir la quatrième dose de vaccin pour tous, ce qui va à l'encontre des recommandations de la Haute Autorité de la Santé.

Une femme se fait vacciner à Toulouse le 9 décembre 2021
Une femme se fait vacciner à Toulouse le 9 décembre 2021
Crédit : GEORGES GOBET / AFP
Nicolas Barreiro

Les indicateurs de l'épidémie repartent à la hausse. Selon le ministre de la Santé François Braun, le nombre de contaminations "devrait légèrement dépasser les 200.000" sur les dernières 24 heures, a-t-il annoncé le mardi 5 juillet lors d'une audition à l'Assemblée nationale.

Selon les chiffres de Santé publique France, 206.554 cas ont été recensés dans la journée du mardi 5 juillet, soit une augmentation de 40,3% en sept jours. Cette flambée épidémique relance le débat d'une nouvelle dose de rappel ouverte à tous. 

À l'heure actuelle, les personnes de plus de 12 ans, immunodéprimées et qui ont reçu leur dernière injection il y a plus de trois mois, ainsi que toute personne âgée de plus de 60 ans et ayant reçu sa dernière injection il y a plus de trois mois ont droit à cette deuxième dose de rappel. La ministre de la Santé, Brigitte Bourguignon, a indiqué le lundi 27 juin à l'antenne de RTL que la quatrième dose pour tous, "on y viendra probablement".

Cette déclaration va à l'encontre des recommandations de la communauté scientifique pour le moment. La Haute Autorité de la Santé explique (HAS) dans un document relayé par La Dépêche que le rappel vaccinal pour tous ne doit être considéré qu'en cas d'"émergence d'un nouveau variant plus virulent" qui "entraîne une baisse de l'immunité contre les formes et les décès et occasionne une nouvelle vague épidémique". Ce n'est pas le cas des variants BA.4 et BA.5 qui circulent actuellement en France.

La "meilleure façon de se protéger"

À lire aussi

"Recommander une seconde dose de rappel à toute la population ne va pas fondamentalement changer le cours de l’épidémie", explique d'ailleurs la Pr Élisabeth Bouvet, présidente de la commission technique vaccination à la HAS, interrogée par le quotidien. "On a des vaccins qui datent d’il y a un an et demi et qui permettent certes de lutter efficacement contre les formes graves de la maladie, mais pas contre les infections", ajoute-t-elle.

Pour les personnes à risque, cette quatrième dose est d'une importance capitale. "Le deuxième rappel, pour ceux qui ne l'ont pas encore eu et notamment pour les plus de 60 ans, c'est certainement la meilleure façon de se protéger", soutient Jacques Battistoni, médecin et président de MG France, invité sur RTL

La HAS préconise par ailleurs cette campagne de rappel, face à un "virus qui poursuit son évolution". Cette nouvelle dose doit permettre de "réduire la mobi-mortalité associée à la Covid-19", explique-t-elle.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/