1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : tour du monde des applications de traçage des malades
2 min de lecture

Coronavirus : tour du monde des applications de traçage des malades

DÉCRYPTAGE - Le gouvernement français lance sa nouvelle application de traçage des malades de la Covid-19, TousAntiCovid, ce jeudi 22 octobre. Si la première version a été un fiasco, les applications ont-elles plus de succès ailleurs ?

L'application de suivi des contacts StopCovid en France (illustration)
L'application de suivi des contacts StopCovid en France (illustration)
Crédit : AFP
Coronavirus : tour du monde des applications de traçage des malades
02:04
Bénédicte Tassart

Près de deux millions de téléchargements pour l'application StopCovid. Un résultat insuffisant pour le gouvernement qui la remplace dès ce jeudi 22 octobre par une nouvelle version : TousAntiCovid (TAC). De nombreux autres pays ont également adopté une application pour tracer les malades du coronavirus, mais le succès n'est pas forcément au rendez-vous.

Dix-huit pays voisins ont fait appel à Google ou Apple pour créer une véritable passerelle européenne. Les ressortissants allemands, irlandais ou italiens ne changent donc pas d'application de traçage quand ils passent une frontière et continuent à recevoir leurs alertes et la liste de leurs contacts malades. Pratique pour voyager, mais ce n'est pas le cas en France. Le gouvernement a préféré conserver le contrôle des données et l'application n'est donc pas compatible avec les autres. La situation est la même en Suisse.
 
En Italie, un jeune de plus de 14 ans sur cinq a installé l'application, résultat d'une grande campagne de communication. Au Royaume-Uni  il y a eu 16 millions de téléchargements, mais de nombreux bugs et un manque d'harmonisation ont été constatés entre l'Angleterre, le Pays de Galles, l'Ecosse et l'Irlande du Nord. CORONA WARN APP a, quant à lui, connu un grand succès en Allemagne mais cet outil n'est pas très efficace pour un coût élevé. Enfin, en Belgique, CORONALERT est utilisé par 15% de la population, mais fonctionne avec le Bluetooth, épuisant rapidement la batterie des téléphones.

Pour certains, l'application est obligatoire

Au Portugal, le Premier ministre veut rendre l'application obligatoire. La mesure fait l'objet d'un projet de loi voté vendredi 23 octobre et est très décriée. Les Portugais récalcitrants dans les écoles, les entreprises, les administrations et les forces de l'ordre s'exposeront alors à une amende.
 
Cette obligation est déjà appliquée à Dubaï pour les voyageurs. Il faut installer une application spéciale et indiquer coordonnées et vols. Situation similaire auparavant appliquée en Chine. Tous les habitants devaient l'utiliser en scannant un QR CODE avant d'entrer dans un magasin ou un restaurant.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/