2 min de lecture Médicaments

Coronavirus : quelles sont les règles de restriction de la vente de paracétamol ?

Le paracétamol étant recommandé pour combattre les symptômes dus au coronavirus, l'Agence nationale du médicament veut éviter la pénurie et a donc pris des mesures de restriction de sa vente en pharmacie.

Du paracétamol (illustration)
Du paracétamol (illustration) Crédit : MYCHELE DANIAU / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

L'Agence nationale du médicament veut éviter la pénurie de paracétamol. Le médicament ayant été recommandé pour combattre les symptômes dus au coronavirus, l'ANSM a décidé que la vente de paracétamol sera, dès ce mercredi 18 mars, restreinte en pharmacie et suspendue sur internet.

La vente se limitera à une boîte par personne sans symptôme ou deux boîtes en cas de fièvre ou douleurs, a expliqué l'Agence du médicament, qui s'inquiète des risques de "stockage inutile" au détriment de ceux qui en ont besoin. Ces mesures s'appliquent aux boîtes de 500 mg et de 1.000 mg. En cas de douleur et/ou de fièvre, notamment dans "le contexte de COVID-19", l'utilisation du paracétamol doit être privilégiée en respectant les règles de bon usage, rappelle l'agence sanitaire.

L'Agence du médicament rappelle par ailleurs sa mise en garde contre "les anti-inflammatoires - dont l'ibuprofène - (qui) peuvent masquer une infection et potentiellement avoir un effet aggravant dans certaines situations".

Attention aux anti-inflammatoires

L'agence sanitaire recommande également aux patients traités par anti-inflammatoires ou par corticoïdes, de ne pas arrêter leur traitement et de ne pas hésiter à se rapprocher de leur médecin pour les interroger sur la conduite à tenir. Pour rappel, en automédication, la dose de 3 g/jour ne doit pas être dépassée.

À lire aussi
Une boite de Plaquenil, dérivé de la chloroquine santé
Chloroquine : Olivier Véran demande à revoir les règles de prescription

Cela implique de vérifier la présence de paracétamol dans les autres médicaments utilisés pour combattre les douleurs, fièvre, allergies, symptômes du rhume ou état grippal afin de ne pas dépasser la dose quotidienne.

Une dose maximale de 1 gramme par prise

En cas de surdosage, le paracétamol peut notamment entraîner des lésions graves du foie, même irréversibles dans certains cas. "La mauvaise utilisation du paracétamol est la première cause de greffe hépatique d'origine médicamenteuse en France, insiste l'Agence du médicament.

Elle recommande donc, en l'absence d’ordonnance, de prendre "la dose la plus faible (500 mg), le moins longtemps possible" et de "respecter la dose maximale par prise", à savoir un gramme. L'intervalle minimum entre les prises doit être de 4 à 6 heures minimum et la durée maximale de traitement recommandée de trois jours (en cas de fièvre) à cinq en cas de douleurs. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médicaments Épidémie Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants