1 min de lecture Médicaments

Santé : pourquoi le paracétamol peut-il être dangereux ?

La prise à haute dose de paracétamol serait dangereuse pour le foie, selon l'Agence nationale de sécurité du médicament.

Calvi-245x300 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Santé : pourquoi le paracétamol n'est pas un médicament anodin ? Crédit Image : MYCHELE DANIAU / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Odile Pouget et Thomas Hugues

Alerte sur le paracétamol. L'Agence nationale de sécurité du médicament a décidé d'apposer un logo "surdosage = danger" sur les boites de médicaments. Mais de quoi parle-t-on précisément ? 

Le paracétamol, c'est la molécule la plus vendue en France : un milliard de boîtes écoulées chaque année. Au moins un Français sur deux s'en ait fait prescrire en 2018. Mais le plus souvent, on l'utilise en auto-médication contre la fièvre, les douleurs. Un médicament efficace, sans risque, s'il est consommé en respectant les doses, trois grammes par jour sans avis médical.

Pourquoi cette décision de l'agence du médicament ? Parce qu'à très haute dose (5, 6, 7 grammes par jour) pris de façon chronique le paracétamol peut se révéler très dangereux pour le foie. Cet organe peut être détruit en 48 heures. C'est la première cause de greffe hépatique médicamenteuse. Les personnes souffrant d'insuffisance du foie, des reins, d’alcoolisme ou de dénutrition doivent être particulièrement vigilantes.

La différence entre la dose efficace et la dose létale est minime

Michel Reynaud, addictologue
Partager la citation

Le paracétamol est donc tout sauf un médicament anodin, pour Dominique Martin, président de l'ANSM, l'agence de sécurité du médicament. "Aucun médicament n'est anodin.(...) Le paracétamol est le médicament familial par excellence et on oublie que c'est un médicament qui, dans certaines circonstances, peut présenter des dangers". 

À lire aussi
Les bactéries sont de plus en plus résistantes aux antibiotiques. Santé
Japon : deux bactéries résistantes auraient tué 8.000 personnes entre 2011 et 2017

D'où cette prise de décision de l'ANSM d'apposer un logo "surdosage = danger" sur les boites de médicaments. Une alerte qui satisfait l'addictologue Michel Reynaud. "C'est un très bon médicament, le paracétamol.(...) Le problème, c'est que la différence entre la dose efficace et la dose létale est minime", prévient-il. 

"Avec le double de la dose normale, vous fusillez votre foie", précise l'addictologue pour qui le logo est "une très bonne chose" pour lutter contre la "banalisation" de la perception de cette molécule.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médicaments Pollution Risque sanitaire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants