2 min de lecture Santé

Coronavirus : quand faut-il porter un masque de protection ?

ÉCLAIRAGE - S'il est fortement recommandé aux malades de porter un masque pour protéger leur entourage, un tel équipement s'avère peu utile pour les individus en bonne santé.

Une italienne porte un masque en pleine épidémie du coronavirus (Illustration)
Une italienne porte un masque en pleine épidémie du coronavirus (Illustration) Crédit : Pier Marco Tacca / ANADOLU AGENCY
Félix Roudaut
Félix Roudaut

Après l'Italie, le nouveau coronavirus se propage désormais à travers l'Europe, suscitant de fortes inquiétudes et mettant le Vieux Continent sous pression pour contenir l'épidémie dont le nombre de morts s'est encore accru mercredi 26 février 2020. En France, 17 cas ont été recensés et deux personnes sont mortes. De nombreux Français s'affairent donc à se protéger face à la menace notamment en achetant des masques de protection. Une mesure vraiment utile ?

Lors d'une conférence de presse quotidienne, le ministre de la Santé a indiqué que le port du masque chirurgical est recommandé uniquement pour les personnes ayant séjourné dans les zones à risque telles que la Chine, Singapour, la Corée du Sud, la Lombardie, la Vénétie, "pendant les 14 jours suivant leur retour".

Le port du masque sanitaire "est également plus que recommandé pour les malades afin d'éviter la diffusion de la maladie par voie aérienne", a poursuivi Olivier Véran, précisant que "le port du masque par la population non-malade n'ayant pas voyagé dans les zones à risque n'est pas recommandé car son efficacité n'est pas démontrée".

Plusieurs millions de masques commandés

"Les masques permettent de protéger les gens qui pourraient être exposés à des gens malades. C'est pour cela que ce sont des malades qui doivent porter des masques", confirme sur RTL le professeur Jean-Marc Rolain, qui travaille l'Institut Méditerranée infection de Marseille.

À lire aussi
Un chercheur testant un échantillon possiblement infecté par le Coronavirus santé
Coronavirus : l'immunité disparaîtrait en quelques mois

Inutile donc de se ruer dans les pharmacies. D'autant qu'une pénurie de masques pourrait s'avérer catastrophique. Elle nuirait en effet au personnel soignant, qui manquerait de moyens de protection indispensable. Pour éviter un tel scénario, le gouvernement français a appelé les fabricants de masques chirurgicaux à augmenter leur cadence de production

Olivier Véran a par ailleurs annoncé dimanche une commande de plusieurs dizaines de millions de masques de protection de type FFP2. Ces masques, équipés d'un dispositif de filtration des poussières et des agents pathogènes, seront exclusivement destinés aux personnels en contact avec des personnes malades. Quant aux masques chirurgicaux, plus classiques, ils n'offrent pas une protection suffisante aux soignants, car ils laissent passer de l'air non filtré.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Coronavirus France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants