1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : "On n'aura pas assez de doses" pour les plus de 75 ans, alerte un médecin
1 min de lecture

Coronavirus : "On n'aura pas assez de doses" pour les plus de 75 ans, alerte un médecin

INVITÉE RTL - Alors que la campagne de vaccination prend désormais en charge les plus de 75 ans hors Ehpad et les personnes présentant une pathologie, Isabelle Domenech-Bonet, médecin généraliste, alerte sur le manque de doses en France.

Une femme reçoit le vaccin contre la Covid-19, au Palais des Sports de Lyon, utilisé comme centre de vaccination, le 14 janvier 2021.
Une femme reçoit le vaccin contre la Covid-19, au Palais des Sports de Lyon, utilisé comme centre de vaccination, le 14 janvier 2021.
Crédit : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Coronavirus : "On n'aura pas assez de doses" pour les plus de 75 ans, alerte un médecin
09:31
Julien Sellier - édité par Florise Vaubien

À ce rythme, il faudrait quatre mois et demi pour vacciner les plus de 75 ans. "On sait qu'on recevra 500.000 doses par semaine pour 800 centres de vaccination ce qui fait 120 doses par centre par jour. C'est nettement insuffisant", prévient sur RTL Isabelle Domenech-Bonet, médecin généraliste dans l'Allier et responsable du centre de vaccination de Moulins. 

La trésorière adjointe de MG France affirme que la France "n'aura pas assez de doses" pour poursuivre sa campagne de vaccination qui accueille dès lundi 18 janvier les plus de 75 ans hors Ehpad et les personnes présentant une pathologie "conduisant à un très haut risque de forme grave de la maladie, et ce, quel que soit leur âge". "Pour l'instant, on doit prendre des rendez-vous jusqu'au 14 février. Une fois que les plannings seront complets, on ne pourra pas aller au-delà", explique la médecin.

Le gouvernement avait prévenu que le rythme de la campagne de vaccination s'accélérera progressivement mais Isabelle Domenech-Bonet pointe du doigt le manque de moyens et les changements du calendrier de l'exécutif. "Le gouvernement a dit : 'On va vacciner en masse' : au début, les autorités avaient prévu un calendrier tenable et les généralistes étaient inclus. Puis ils ont changé avec la mise en place de centres, et on ne pourra pas vacciner tout le monde". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/