2 min de lecture Asie

Coronavirus : non, un an après on ne connait toujours pas l'origine de la Covid-19

Le gouvernement chinois tente de convaincre, via les réseaux sociaux notamment, qu'il n'est pas à l'origine de la crise sanitaire. Un an après le premier cas de Covid-19, l'origine précise de l'épidémie reste inconnue.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus : connaît-on l'origine de la Covid-19 ? Crédit Image : STR / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Victor Goury-Laffont

Savez-vous d’où vient le Coronavirus ? Réponse la plus courante : la Chine. Mais rien à voir, assure le gouvernement chinois dont les comptes publient depuis plusieurs semaines sur les réseaux sociaux des messages de ce type : "comme la Chine a été le premier pays à signaler la Covid-19, on lui a reproché d'en être l'origine. Mais est-ce le cas ?". 

S’en suit un film avec de beaux couchers de soleil sur la montagne chinoise, des chercheurs qui regardent des radiographies, des télés britanniques et des rapports montrant que les cas chinois se sont déclarés presque en même temps que les cas européens.

Le message de Pékin est clair : arrêtez de nous soupçonner. Le coronavirus viendrait de l’étranger, et aurait voyagé sur des surgelés… fin de l’histoire ? Ce lundi 30 novembre, le directeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a frappé du poing sur la table, affirmant que "nous voulons connaître l'origine et nous ferons tout pour la connaître".

Outre une enquête vite terminée cet été, Pékin refuse toujours que des inspecteurs de l’OMS travaillent sur son sol. Donc, aujourd’hui, quand vous posez la question "d’où vient le coronavirus ?", on ne sait toujours pas, un an après le premier cas.

La Chine bénéficie-t-elle des infox ?

À lire aussi
santé
Coronavirus : quelles pistes le gouvernement envisage-t-il pour freiner le virus ?

Pour Pékin, les fausses informations entretiennent le flou le mythe d’un pouvoir qui ne s’est jamais laissé déborder. Et ça ne va pas aller en s’arrangeant. 

Cette semaine, CNN à révélé le contenu d'un rapport de 117 pages estampillé "document interne, à garder confidentiel" et provenant du Centre de contrôle et de prévention des maladies du Hubei, la province chinoise où sont apparus les premiers cas officiels de Covid-19 autour du marché aux fruits de mer de Wuhan.  

Pendant la période d'octobre 2019 à avril 2020, le Hubei était confronté dès le début du mois de décembre à une importante épidémie de grippe, avec vingt fois plus de cas que l'année précédente. De quoi semer le doute, les symptômes de la grippe et du Covid-19 pouvant souvent être similaires. 

Ce n'était pas à Wuhan que cette épidémie de grippe était la plus forte, mais dans deux autres villes à 300km de là. On se souvient de la polémique sur le nombre de morts en Chine : aujourd’hui, elle compte 4.743 décès dus au coronavirus.

Une question qui reste floue

S'agissant de l'origine du virus, on penche pour une chauve-souris plutôt qu’un pangolin. Mais comment le virus a été transmis à l’Homme, nul ne le sait encore. Le virus a été instrumentalisé politiquement par la Chine, mais également par Donald Trump confondant origine du virus et gestion de crise plus qu’erratique. 

Il y a de fortes chances pour que dans un an, nous fassions la même chronique avec cette même question : "savez vous d’où vient le Coronavirus ?".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Asie Maladies Maladie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants