2 min de lecture Armée

Armée : est-il possible de revenir au service militaire ?

FACT CHECKING - Jean-Luc Mélenchon, leader de la France Insoumise et candidat à l'élection présidentielle de 2022, a récemment émis cette proposition.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Armée : est-il possible de revenir au service militaire ? Crédit Image : Bertrand GUAY / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Victor Goury-Laffont

Dans une interview avec l'Opinion parue ce dimanche 29 novembre, Jean-Luc Mélenchon se dit pour la conscription et le retour "d'une forme de service militaire". Le chef des Insoumis y développe son programme pour la Défense Nationale en tant que candidat déclaré à l’élection présidentielle de 2022. Entre des questions de budget, de nucléaire et un emportement sur l’OTAN, il déclare : "je suis partisan de la conscription et je me suis opposé au fait qu'elle soit suspendue", en 1996.

"La défense populaire passive et armée restent une nécessité à mes yeux", développe-t-il, soulignant la présence "d'autres menaces et dangers", comme le "dérèglement climatique". Il évoque une contribution des jeunes Français et pourquoi pas dans la police.

Une position, explique Jean-Luc Mélenchon, dont il n’est pas certain que tous les Insoumis soient d’accord avec lui. Cela ne devrait cependant pas poser de problèmes, puisque cette proposition figurait déjà dans le programme du candidat en 2017. Sur les réseaux sociaux, ses partisans refusent d’utiliser le terme "service militaire", mais c’est en partie le cas et ce n’est pas simple à mettre en place.

Un coût important

Le 22 février 1996, Jacques Chirac annonce la fin du service militaire, concrétisée par une loi du 28 octobre 1997 : la guerre froide est finie, et il faut faire des économies. En 2008, Nicolas Sarkozy charge Luc Ferry d’un rapport sur le sujet , au cas où l'on voudrait relancer la machine à treillis.

À lire aussi
justice
Noyade d'un élève de Saint-Cyr : le verdict jugé "honteux" par son frère

Juste avant sa suspension, le service militaire de dix mois coûtait 1,6 milliard d'euros par an au budget de la Défense, soit 7.800 euros par appelé. L'armée a recruté des spécialistes pour palier la disparition des appelés. Cela a été en particulier le cas au Service de santé des armées (SSA), qui assurait auparavant une partie de son fonctionnement avec près d'un millier d'étudiants en médecine.

Elle a également externalisé des tâches, comme la maintenance de certains véhicules ou la surveillance de bâtiments confiées auparavant à des bidasses. Que faire de ces contrats s'il y a des appelés pour les remplacer ? De plus, impossible d’imaginer une conscription uniquement masculine. Une mixité qui n’était pas présente avant 1996.

Il faut donc prévoir des travaux au moment où l’armée a déjà vendu quelques bien immobiliers. Jean-Luc Mélenchon souhaite un service citoyen obligatoire de neuf mois, payé au Smic, avant 25 ans, et affecté à des tâches d’intérêt général. Une formation militaire, avec clause d’objecteur de conscience. Il ne manque que le lit en portefeuille pour appeler ça un service militaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Armée La France insoumise Présidentielle 2022
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants