2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : les comportements qu’il faut adopter pour se protéger

Michel Cymes dresse l'inventaire des attitudes et réflexes à adopter pour se protéger du Covid-19 qui menace l'Europe.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Coronavirus : Michel Cymes vous explique comment s'en protéger Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Félix Roudaut

Le nouveau coronavirus concerne désormais des dizaines de pays où il a contaminé quelque 80.000 personnes. À l'heure des craintes face à une épidémie potentiellement très contagieuse, il est utile de dresser l'inventaire des comportements qu’il vaut mieux adopter pour se protéger. Une batterie de conseils qui est la même que ceux énoncés pour éviter une grippe classique, un rhume, une gastro ou un autre bobo de l'hiver.

Il existe deux modes de transmission du coronavirus : les postillons qu’une personne infectée pourrait projeter en éternuant ou lors d’une quinte de toux. Dans ce cas, il n'y a pas 36 solutions : il faut éviter les contacts trop rapprochés. Il est également possible de contracter le coronavirus en se touchant les yeux, le nez ou la bouche après que vos doigts aient été en contact avec une surface contaminée

Une poignée de porte, un bouton d’ascenseur, un téléphone portable, un clavier d’ordinateur, un billet de banque... Ce sont ce que l’on appelle des surfaces inertes sur lesquelles le virus peut survivre plusieurs heures. Comme il ne faut pas s'arrêter de vivre pour autant, il est conseillé de se laver régulièrement les mains, à l’eau chaude et avec du savon, en insistant sur les espaces entre les doigts, en ayant une attention particulière pour le pouce et les poignets. Par ailleurs, pensez à vous munir d’un soluté hydro-alcoolique, utilisable à tout moment. 

Les masques, une fausse bonne idée ?

Très demandés, les masques de protections sont recommandés pour toute personne présentant des symptômes (toux, courbatures, maux de tête, fatigue, problèmes respiratoires). Dans ce cas, un simple masque chirurgical permet de protéger votre entourage avec lequel vous éviterez bien sûr les câlins. Quant aux masques dits "filtrants" et dont on parle sous le nom de code FFP2, ce sont des équipements dont le gouvernement souhaite qu’ils soient réservés aux professionnels de santé en contact rapproché avec les malades

À lire aussi
Discothèque (illustration) coronavirus
Les infos de 7h30 - Déconfinement : dans quelles conditions les discothèques vont-elles rouvrir ?

Chine, Hong Kong, Macao, Singapour, Corée du Sud, Iran, Lombardie, Vénétie... Des zones à risque ont été déterminées par les autorités sanitaires. Si vous revenez de ces régions, n'allez surtout pas chez le médecin ni aux urgences de l'hôpital. Il n’y a qu’une chose à faire : téléphoner aux urgences. Vous faites le 15 et vous aurez un médecin qui vous posera des questions et décidera si vous devez être testé ou pas.

Et si vous avez envie d’éternuer ou de tousser, faites tout ça à distance de vos proches et dans votre coude. Si vous vous mouchez, vous le faites dans des mouchoirs jetables. Ce type de mouchoir ne doit servir qu’une seule et unique fois. Enfin, surveillez votre température en la prenant deux fois par jour. Au besoin, un numéro vert est mis à votre disposition : le 0800 130 000.

Michel Cymes animera une émission spéciale dimanche 1er mars en direct sur RTL de 09h15 à 10h.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Épidémie Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants